Abdelkarim Harouni appelle à la levée de l’immunité aux députés du PDL

POLITIQUE Tunisie




Le président du conseil de la Choura au sein du mouvement Ennahdha, Abdelkarim Harouni, est revenu, ce mardi 15 juin 2021, sur la manifestation des députés du Parti destourien libre (PDL) en pleine plénière à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), et en présence de deux ministres. Pour lui, les élus de ce bloc parlementaire «ont été pris en flagrant délit plusieurs fois», «ce qui permet la levée de leur immunité et l’intervention de la magistrature».

Pour Harouni, les députés du PDL ont toujours eu pour objectif de perturber les travaux de l’ARP, et ce, depuis le jour de la prestation de serment, estimant que désormais, il faut que toutes les parties interviennent pour mettre fin à ce «banditisme», à savoir l’ARP, le gouvernement, la justice, et le président de la république.

Pourtant, à l’Assemblée, d’autres députés sont demandés par la justice pour des motifs bien plus importants, à l’instar de Ghazi Karoui (accusé de corruption financière) et de Rached Khiari (demandé par le tribunal militaire pour avoir accusé le président de la république de trahison), et ils se cachent toujours derrière leur immunité.

Évidemment, cela ne pose aucun problème à Harouni car ces deux-là font partie du clan politique et parlementaire d’Ennahdha. Ce qui décrédibilise, pour le coup, toutes ses affirmations basées sur l’importance du respect de la loi et de la justice et rend son appel à mettre fin aux agissement du PDL infiniment hypocrite.

C. B. Y.

Tunisie – ARP : Les députés du PDL manifestent en plénière



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *