Adnen Manser : «Saïed cherche à contrôler les rouages de l’État et Ennahdha exagère en parlant de putsch»

POLITIQUE Tunisie


5 Partages

L’ancien chef de cabinet présidentiel, Adnen Manser, a commenté, ce mercredi 21 avril 2021, au micro de Mosaïque FM, le conflit politique actuel entre le chef de l’État, Kaïs Saïed, et le mouvement Ennahdha.

Pour lui, le président de la république cherche à mettre la main sur la plupart des rouages de l’État et il exprime cette volonté de manière claire, notamment via son dernier discours à l’occasion du 65e anniversaire de la création des forces de sécurité intérieure tunisiennes, en fin de semaine dernière, où il a réclamé son droit, en tant que chef de l’État, et en se référant à la constitution, d’être le commandant suprême de toutes les forces armées, militaires et civiles.

Le professeur universitaire a, en revanche, indiqué que le parti Ennahdha exagère en évoquant un discours de «coup d’Etat du président de la république», comme l’a notamment fait aujourd’hui, son dirigeant Abdelkarim Harouni.

Manser estime, par ailleurs, que les premières solutions en vue de l’amélioration de la situation politique devraient émaner d’Ennahdha, car, selon lui, le parti islamiste a contribué à la perturbation de la situation plus que le chef de l’État.

Et d’ajouter que l’intervention de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), pour arrondir les angles est nécessaire.

C. B. Y.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *