Affaire Nabil Karoui : La défense saisit une commission onusienne

POLITIQUE Tunisie




Le comité de défense du président de Qalb Tounes, Nabil Karoui, dans l’affaire de corruption financière qui pèse sur lui, a annoncé, ce jeudi 17 juin 2021, lors d’une conférence de presse, qu’il a transmis le dossier du politicien controversé à une commission onusienne spécialisée dans les affaires de détentions illégales, afin qu’elle puisse déterminer s’il a été victime d’abus par la justice tunisienne.

«Il s’agit d’une instance parajudiciaire qui n’intervient pas sur le fond de l’affaire mais qui a l’autorité de contrôle pour déterminer si une détention est abusive ou pas. La communication a été transmise à la commission et elle contient tous les éléments depuis l’ouverture de l’enquête en 2016 et jusqu’à aujourd’hui. L’État tunisien reconnait la compétence de la commission, conformément à un protocole signé en 2011, et devra donc répondre à toutes ses questions [relatives au dossier judiciaire]», a indiqué l’avocat de Nabil Karoui, Hatem Chelly.

Le comité de défense du patron de la chaîne de télévision Nessma fait allusion au refus de sa libération malgré le dépassement du délai légal consacré à sa détention préventive, le 4 mai dernier. Karoui a finalement été libéré, à titre provisoire, cette semaine, après avoir notamment observé une grève de la faim.

Mais le comité cherche surtout à poursuivre l’exercice de la pression sur la justice tunisienne, étant donné l’ampleur des accusations auxquelles fait face Karoui et du risque pénal qui en découle, sachant qu’il est toujours, et ce, depuis près de deux ans, interdit de voyager et d’utiliser ses fonds.

Hier, la partie qui a porté plainte contre Karoui, à savoir l’ONG I Watch, a menacé de recourir au Conseil supérieur de la magistrature et à l’Inspection générale de la justice en cas de sérieux soupçons de falsification des procédures judiciaires au profit de l’accusé, mettant en garde (à juste titre) sur les pressions – qu’exercent notamment son parti et sa chaîne de télévision – sur la justice tunisienne.

Nabil Karoui est accusé de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale, une affaire dans laquelle est impliqué également son frère, le député Qalb Tounes Ghazi Karoui, qui, lui, se cache, jusque-là, derrière son immunité parlementaire.

C. B. Y.

Affaire Nabil Karoui : I Watch menace de recourir au CSM et à l’Inspection générale de la Justice en cas de soupçons



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *