Attaque de Rambouillet : Une minute de silence à l’Ambassade de France en Tunisie, en hommage à Stéphanie Monfermé

societe Tunisie


0 Partages

Une minute de silence a été observée aujourd’hui, vendredi 30 avril 2021, à l’Ambassade de France en Tunisie, en hommage à Stéphanie Monfermé la fonctionnaire de police du commissariat de Rambouillet, tuée la semaine dernière à coups de couteau à l’entrée du commissariat situé dans le département des Yvelines, au sud de Paris.

La victime, rappelons-le, a été sauvagement et lâchement tuée par le Tunisien Jamel Gorchene, natif de Msaken à Sousse et qui vivait illégalement en France depuis 2009. Ce chauffeur-livreur de 36 ans, qui était inconnu des services de renseignements et de police, venait de se faire régulariser en obtenant une carte de séjour valable jusqu’au mois de décembre 2021.

Cependant les publication sur son compte Facebook témoignent d’une proximité avec l’extrémisme religieux, d’autres révélaient notamment un soutien à la coalition islamiste Al-Karama présidée par le député Seifeddine Makhlouf, dont il partageait les déclarations.

Les enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) poursuivent leurs recherches afin de déterminer son parcours, pour l’heure «énigmatique», ses motivations et d’éventuelles complicités avec d’autres terroristes.

Une enquête a également été ouverte en Tunisie, où il n’est pas non plus connu des services de police. Le pôle judiciaire antiterroriste a réaffirmé sa volonté à collaborer avec les autorités françaises dans le cadre de cette affaire.

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *