Auto/Moto – Monaco retrouve son Grand Prix, avec Ferrari mais sans le glamour

SPORT

Après une annulation en 2020 en pleine pandémie de Covid-19, Monaco accueille à nouveau son célèbre Grand Prix de Formule 1, avec Ferrari en forme mais sans le faste qui caractérise l’événement historique hors de la piste.

Un Monégasque vainqueur à Monaco ? Le local de 23 ans Charles Leclerc en rêve et a porté sa Ferrari en haut de la feuille des temps des essais libres jeudi, espérant récidiver lors des qualifications samedi à 15h00 puis en course dimanche à la même heure.

»LIRE AUSSI – «Le rail de sécurité devenait son ami» : Pourquoi Senna était le prince de Monaco

«Attendons samedi. Pour l’instant, ça s’annonce bien mais nous saurons exactement où nous en sommes en qualifications», a déclaré Leclerc. Troisième pilote monégasque en F1, Leclerc espère imiter Louis Chiron, seul national à s’être imposé en Principauté. C’était en 1931, avant l’instauration du Championnat du monde en 1950. Malchanceux depuis 2017 sur son rocher, Leclerc n’y a jamais fini une course en Formule 2 ou en Formule 1.

Ferrari impressionne

Avec Leclerc et Carlos Sainz Jr, auteur du 2e temps jeudi, Ferrari s’est offert un premier doublé symbolique cette année en essais libres. De quoi étonner tout le monde, alors que la Scuderia n’a fini que 6e constructeur en 2020, son pire résultat depuis 1980, et est actuellement 4e.

«J’ai été surpris que la journée se termine comme ça», a ainsi expliqué Leclerc après avoir piloté seulement sept minutes lors de la première heure d’essais. «Nous avons encore un peu de marge» de progression, a-t-il continué, «mais je suis sûr que Mercedes et Red Bull ont plus de marge encore, donc il ne faut pas trop s’emballer.»

Au classement avant cette 5e manche, Lewis Hamilton (Mercedes) devance Max Verstappen (Red Bull) de 14 points. Suivent Valterri Bottas (Mercedes), Lando Norris (McLaren) et Leclerc.

»LIRE AUSSI – Formule 1: Ocon dompte Alonso chez Alpine

Si Hamilton s’est réjoui de voir Ferrari en forme – «c’est super, ça veut dire plus de compétition» -, Verstappen s’en est inquiété : «je suis surpris du niveau de Ferrari mais je pense aussi que cela montre à quel point nous sommes lents».

Retour des spectateurs

En 2021, Monaco sera le premier Grand Prix avec autant de public: 7.500 spectateurs par jour au maximum, soit 40% des standards habituels en tribune. Selon la billetterie en ligne, beaucoup de places restent toutefois encore en vente pour samedi et dimanche. Jeudi, les spectateurs clairsemés ont donné une idée de ce retour timide.

Assez, tout de même, pour satisfaire les pilotes: «C’est génial de voir les fans à nouveau, même si c’est en nombre limité», a commenté le quadruple champion du monde Sebastian Vettel (Aston Martin). «Les gens nous arrêtent, nous souhaitent bonne chance. On a vachement plus de soutien et c’est super positif», a confirmé Pierre Gasly (AlphaTauri).

«Ce sera un peu différent des années précédentes, surtout le soir, parce que ce sera sûrement moins festif», a néanmoins regretté le Français de 25 ans, qui «aime bien le côté sexy avec tous les bateaux, les yachts, etc. Ca crée une vraie atmosphère particulière que l’on ne ressent pas ailleurs, c’est le glamour de Monaco.»

Couvre-feu à 22h00

Si les yachts sont bien là, ce ne sera pas «La croisière s’amuse»: un couvre-feu est en vigueur à 22h00 en Principauté. Sur les bateaux comme sur les terrasses, la location de places est interdite en raison de la situation sanitaire et les propriétaires ne pourront accueillir du monde qu’à titre privé.

Concentré de VIP au mètre carré, l’Energy Station de Red Bull, énorme plateforme flottant habituellement sur le port, est absente. Et si l’on entendra bien parler de «la Rascasse», ce sera uniquement pour le virage qui porte ce nom. Pas pour l’établissement de nuit qui le surplombe.

Toujours sur le port Hercule, quelques fans sont bien là, en quête de selfies et d’autographes. Mais loin de la foule immense qui se pressait avant 2020 pour voir les stars, certains malchanceux tombant même dans le port pour un petit bain.

Autre signe d’un Grand Prix pas comme les autres, la princesse Charlène de Monaco sera absente, en déplacement en Afrique et «souffrant d’une infection de la sphère ORL», a indiqué vendredi la Principauté.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *