Covid-19 : Le ministre de la Santé rappelle la gravité de la situation et appelle à une prise de conscience générale

societe Tunisie


0 Partages

«Peu importe la décision de la Commission nationale chargée de la lutte contre le coronavirus, nous devons prendre conscience du danger et de la gravité de la situation et chacun d’entre nous doit se protéger et protéger les autres en respectant les mesures sanitaires et les gestes barrières» a indiqué le ministre de la Santé Faouzi Mehdi, ce jeudi 6 mai 2021.

Au lendemain de la réunion du Comité scientifique qui a soumis, hier, ses recommandation aux autorités, les membres de la Commission nationale devront se réunir cet après-midi afin d’étudier les dites propositions, notamment l’instauration d’un confinement général durant les 3 jours de l’Aïd El-Fitr, prévu le 13 mai, et l’interdiction des déplacements entre les régions et des rassemblements.

Réagissant à ce propos, le ministre de la Santé a rappelé, en marge de sa visite à Kairouan, que la situation est grave, marquée par une hausse du nombre de décès et de contaminations et en assurant que les besoins d’oxygène ont quadruplé depuis le début de la pandémie et que le taux d’occupation en réanimation a également enregistré une forte hausse, bien que le nombre de lits de réa a été augmenté, passant de 90 lits à son arrivée au département de la Santé à à 400, à ce jour.

«A la lumière de cette situation, nous devons éviter les rassemblements et les visites familiales à l’occasion de cette fête. Ce n’est facile pour personne mais pour que l’on puisse célébrer au mieux d’autres Aïd et d’autres fêtes nous devons faire ce sacrifice. Et peu importe les décisions qui seront prises par la commission nationale, nous devons prendre conscience de la gravité de la situation et nous soumettre aux mesures et aux gestes barrières», a-t-il dit en déplorant un relâchement inquiétant et en appelant à une prise de conscience générale.

Le ministre de la Santé a également affirmé que tous les efforts sont mis en œuvre pour pouvoir mener au mieux la campagne de vaccination, tout en saluant au passage, les soignants pour leurs efforts et leur engagement inconditionnels : «Ils sont fatigués mais animés par la volonté, ils poursuivent leurs efforts. Nous ne pouvons que les remercier, les encourager et les inciter à continuer».

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *