Cyclisme – Giro – Tour d’Italie : «une belle journée» pour Bardet

SPORT

Premières escarmouches sous la pluie des Apennins: le Colombien Egan Bernal et l’Espagnol Mikel Landa se sont montrés les plus fringants dans la 4e étape du Giro dont la 4e étape est revenue à l’Américain Joe Dombrowski, mardi à Sestola.

Vainqueur avec 13 secondes d’avance devant l’Italien Alessandro De Marchi, nouveau porteur du maillot rose, Dombrowski a conclu une échappée-fleuve de 25 coureurs. Mais la lutte principale s’est jouée moins de deux minutes plus tard, entre les candidats au podium du Giro, sur les rudes pentes du colle Passerino, fatales au Portugais Joao Almeida

«Une belle journée», a commenté Romain Bardet, qui s’est situé au niveau du Britannique Simon Yates et du Belge Remco Evenepoel dans le final. Le Français de l’équipe DSM a rivalisé dans la dernière ascension, courte mais très pentue (4 km à 10 %), avec les autres prétendants. Il n’a cédé que 11 secondes au petit groupe mené par le Colombien Egan Bernal. En revanche, Bardet a pris du temps à plusieurs de ses adversaires. Il a aussi fait mieux que son coéquipier australien Jai Hindley (23 sec), deuxième du Giro l’an passé.

»LIRE AUSSI – Dombrowski vainqueur, De Marchi en rose
»LIRE AUSSI – Loin du Tour, Romain Bardet rêve de la vie en rose sur le Giro

«C’était une étape assez difficile avec la pluie battante toute la journée et des montées difficiles mais je pense que ça s’est plutôt bien passé pour nous», a déclaré l’Auvergnat, désormais 19e au classement général. «Je pense que nous pouvons bâtir là-dessus. Les jambes vont bien et vont s’améliorer de jour en jour», a ajouté le Français qui découvre le Giro à l’âge de 30 ans. «Je n’étais pas trop loin derrière, donc dans l’ensemble c’était une bonne journée», a réagi pour sa part Hindley, qui est repassé derrière son coéquipier au classement (à 17 sec).

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *