Dr Abdelmalek : «Que Dieu ait pitié de tous ceux qui cherchent désespérément de l’oxygène faute d’avoir toléré un masque»

societe Tunisie


49 Partages

Dr Rim Abdelmalek, a rappelé la nécessité d’appliquer les gestes barrières pour faire face à une situation difficile marquée par une augmentation des contaminations et des décès causés par le coronavirus, face à un encombrement dans les urgences, et une hausse constante du taux d’occupation des lits de réanimation et d’oxygène. «Que Dieu ait pitié des patients aigus et chroniques non Covid, qu’il ait pitié des soignants à bout de forces et de tous ceux qui cherchent désespérément de l’oxygène faute d’avoir toléré un masque», a-t-elle écrit dans un post publié hier, vendredi 23 avril 2021.

Dans son statut Dr Abdelmalek rappelle que la Covid-19 passe par les aérosols (micro-gouttelettes) émis lors de toute expiration (respiration, parole, cri, chant..) et appelle ainsi les citoyens à se protéger avec des gestes simples :

1- masque bien mis
2- éviter les rassemblements et les attroupements
3- éviter les soirées entre copains et en famille élargie sinon garder le masque sauf pour manger
4- garder la distance, on peut discuter sans se rapprocher
5- ouvrir au moins une fenêtre là où on va rester. Elle aspire les aérosols et les empêche de contaminer les autres
6- garder des mains propres avant de toucher bouche, nez, yeux.

«Prenez soin de vous, de vos êtres chers, les urgences sont pleines à craquer, les lits oxygène sont saturés, nous sommes fatigués mais nous continuons à lutter pour aider les patients. Ce qui nous attriste c’est de devoir sacrifier les non Covid en limitant le froid, en prenant de plus en plus de services pour l’oxygène», a-t-elle encore ajouté.

«Ayez pitié des patients, plus ils retardent leurs soins à cause de l’épidémie, plus on le paiera cher en complications et mortalité. Que Dieu ait pitié des patients aigus et chroniques non Covid, qu’il ait pitié des soignants à bout de forces et de tous ceux qui cherchent désespérément de l’oxygène faute d’avoir toléré un masque», a conclu Dr Abdelmalek.

Rappelons que la situation sanitaire en Tunisie, se dégrade et que l’on a enregistré hier 107 décès causés par le coronavirus, alors que le relâchement dans l’application des mesures et les protocoles sanitaires se poursuit…

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *