Ennahdha en mode pyromane pompier

A LA UNE POLITIQUE Tunisie




Rached Ghannouchi, le pyromane se la joue pompier.

Le parti Ennahdha organise aujourd’hui, samedi 5 juin 2021, à l’hôtel Ramada, à Gammarth, un séminaire sur le thème : «Les situations économiques et sociales : réalités, défis et moyens de dépasser la crise». C’est, on l’a compris, la fable du pyromane pompier…

Par Imed Bahri

Ennahdha, au pouvoir depuis 2011, est, on le sait, le principal responsable de l’instabilité politique dans le pays et de la détérioration de tous ses indicateurs économiques. Et pour sortir de l’isolement où il se trouve aujourd’hui, il parvient à ameuter dans cette mascarade de colloque toutes les organisations nationales : l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), l’Union tunisienne de l’agriculture et de la prêche (Utap), la Confédération nationale des entreprises citoyennes (Conect), l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE), le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) et l’Organisation de défense du consommateur (ODC), ainsi que des représentants des partis politiques, des blocs parlementaires, des différentes institutions publiques et gouvernementales concernées et des experts et universitaires, qu’il va falloir débusquer et voir à l’œuvre.

Les fossoyeurs se la jouent sauveurs

À voir le programme distribué à la presse, il ne manquerait à l’appel «que» la présidence de la république et le parti destourien libre (PDL), les seuls intraitables lorsqu’il s’agit de sauver la mise à ceux qui, en dix ans, ont carrément détruit tous les fondamentaux économiques et sociaux du pays et qui, aujourd’hui, refusent de reconnaître leur responsabilité dans la faillite annoncée d’une Tunisie qui, il n’y a pas longtemps, réalisait un taux de croissance annuel moyen de 5% et était présentée par les médias occidentaux comme le petit dragon d’Afrique du Nord.

Il est, tout de même, déplorable de constater que tout ce beau monde s’est laissé embobiner et entraîner dans une opération dont les objectifs trivialement politiques sautent aux yeux. En effet, toutes les organisations nationales qui comptent sont accourus pour sauver la mise à Rached Ghannouchi, qui va ouvrir les débats, et à ses Frères musulmans, les fossoyeurs du pays, qui cherchent aujourd’hui à se présenter comme des sauveurs.

Stupidité ou opportunisme

Il faut être ou bien stupide, ou bien naïf, ou bien opportuniste pour se laisser embarquer dans cette opération dont le seul but est de passer l’éponge sur les torts d’Ennahdha, d’isoler le président de la république Kaïs Saïed, dont la détermination à ne pas composer avec les piliers de la corruption dans le pays dérange beaucoup de monde, et, bien sûr, Abir Moussi et tous ceux qui refusent de donner quitus à un parti dont les ravages provoqués dans le pays sont de notoriété publique.

Ce séminaire n’a aucune raison d’être et ceux qui vont y participer ont sans doute de bien mystérieuses raisons de chercher la proximité d’Ennahdha, et on se fera un devoir, le jour J, de démasquer et de dénoncer.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *