Euro : le rappel à l’ordre de l’UEFA après les mises à l’écart des bouteilles de sponsors en conférence de presse

SPORT

Avec la multiplication des entorses au protocole d’après-match en conférence de presse, l’UEFA a rappelé aux sélections l’importance de respecter la présence des sponsors «pour le développement du football».

C’est devenu le running gag de cette première partie de l’Euro. Les bouteilles disposées sur les tables des conférences de presse d’après-match ne cessent de faire parler d’elles. La semaine passée, Cristiano Ronaldo s’était fait remarquer en écartant du champ des caméras une bouteille de soda mondialement connue en faisant dans la foulée la promotion de l’eau. Quarante-huit heures après «CR7», ce fut au tour de Paul Pogba de cacher une bouteille de bière (sans alcool) d’une marque néerlandaise. Mercredi, après la victoire de l’Italie face à la Suisse, l’Italien Manuel Locatelli avait imité les deux stars en déplaçant à son tour des bouteilles.

Jeudi soir, ces bouteilles ont une nouvelle fois fait parler d’elles. Après le succès de son équipe face à la Macédoine du Nord (2-1), Andriy Yarmolenko a fait rire l’assistance en taquinant le Portugais et le Français au moment de passer devant les micros. Contrairement aux deux internationaux, l’attaquant ukrainien a tenu à mettre bien en évidence les deux breuvages en les replaçant devant lui afin de faire comprendre aux sponsors qu’il était disponible pour faire leur promotion. «Je peux faire quelque chose? J’ai vu Ronaldo faire ça. J’ai envie de bouger (les bouteilles de Coca-Cola) ici et je veux mettre la bière ici. Coca-Cola et Heineken, appelez-moi!», lâché dans un grand sourire le buteur ukrainien.

L’affaire est une nouvelle fois revenue sur le tapis trois heures plus tard lorsque le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, après le succès face au Danemark (2-1) a terminé son allocution devant les caméras en touchant du doigt une bouteille rouge du célèbre soda en déclarant avant un sourire en coin : «Les Reds Devils aiment le Coca-Cola.»

La mise au point de l’UEFA

L’UEFA a indiqué qu’elle ne sanctionnerait pas les joueurs qui tordent le cou au protocole d’après-match. Mais elle a tenu à répéter, auprès du Parisien, l’importance de la présence de sponsors dans la compétition en rappelant aux équipes participantes «que les partenariats font partie intégrante du déroulement du tournoi et permettent d’assurer le développement du football à travers l’Europe, y compris pour les jeunes et les femmes.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *