Euro: Pays de Galles-Suisse en direct

SPORT

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

Le huitième déjà pour les hommes de Vladimir Petkovic, mais c’est toujours sans succès. 
L’attaquant de la Nati dépose Ramsey aux abords de la surface avant d’enchaîner une nouvelle frappe lourde, cette fois du droit, qui s’envole au dessus du but de Ward.
Ici au duel avec Ricardo Rodriguez, le capitaine gallois reste, à l’image de son équipe, assez discret dans cette première période.

<span data-html=""" » class= »lazy »>
(Crédit : NAOMI BAKER / AFP)
Lancé sur la droite en contre, le milieu de la Juventus préfère opter pour un centre vers Bale mais c’est facilement récupéré par Akanji.
Quatre corners pour la Suisse dont les trois dernier bottés depuis la droite et botté au premier par Shaqiri… sans plus de succès que pour Schär quelques minutes plus tôt !
Le capitaine gallois opte pour un centre fuyant mais personne ne coupe la trajectoire… Mepham semblait pourtant en position idéale. 
Premier carton du match pour le défenseur central suisse, qui a coupé un Dan James lancé à l’angle gauche de la surface… Coup-franc pour Bale !
Alors qu’une transition rapide s’amorçait côté helvète, le meneur de jeu a été repris par un bon tacle gallois alors que Mbabu avait déboulé sur sa droite.
Trouvé dos au but dans la surface, le Suisse se retourne et décoche une frappe lourde du gauche qui file de peu à côté de la lucarne de Ward…
Le point de fixation suisse n’a pas réussi à retrouver Shaqiri dans la surface. Ward dégage en catastrophe !
<span data-html=""" » class= »lazy »>

(Crédit : TOLGA BOZOGLU / REUTERS)

Après un renvoi suite à une nouvelle percée de Mbabu, c’est Seferovic qui est trouvé par Rodriguez mais la tête de l’avant-centre suisse est trop impuissante.
Sur un corner venu de la droite, le défenseur central suisse coupe au premier poteau en plaçant une subtile « Madjer » repoussée en corner par Ward.
L’avant-centre gallois a subi un choc tête contre tête avec Mbabu sur le corner qui a suivi sa tentative repoussée par Sommer. Il est prié de sortir du terrain par Clément Turpin pour être soigné.
Sur un centre venu de la gauche et de la botte de James, Moore parvient à rabattre une jolie tête en reculant mais Sommer parvient à aller la chercher dans sa lucarne. Le corner suivant ne donne rien.
Trouvé au bord de la ligne de touche côté droit, le capitaine gallois enroule son centre au second poteau. Mais ça fuit en sortie de but.
Depuis la droite, Shaqiri envoie un centre fuyant vers Embolo au point de penalty mais Rodon intervient. Sur le second ballon, la volée de Xhaka est contrée par… Seferovic, le numéro 9 helvète. 
Après deux incursions galloises, les partenaires de Shaqiri font tourner le ballon dans leur camp, en attente de solution.
D’un couloir à un autre, le bon centre de Rodriguez est repris au second poteau par Mbabu, qui obtient un corner car sa tête a été déviée par Davies. Le corner qui suit ne donne rien !
Décalé sur la gauche, James envoie un bon centre dans la surface mais Sommer se détend pour capter le ballon. Quelques secondes plus tard, Roberts est trouvé sur la droite mais son centre à ras de terre est renvoyé par Schär.
Les Suisses mettent le pied sur le ballon en début de match et cherchent Shaqiri entre les lignes. Mais la déviation du joueur de Liverpool est interceptée facilement par Rodon.
Xhaka donne le coup d’envoi pour la Suisse, qui évolue en blanc. Bon match à toutes et à tous !
Au lendemain de la première de Stéphanie Frappart en tant que quatrième arbitre d’Italie-Turquie (3-0), Clément Turpin est au sifflet pour cette seconde rencontre de l’Euro. C’est sa troisième compétition internationale, après l’Euro 2016 et la Coupe du monde 2018.
Au moment où les deux équipes pénètrent dans le Stade Olympique de Bakou, les 22 acteurs retrouvent des tribunes néanmoins particulièrement clairsemées, notamment dans les virages.
Toutes deux sorties des poules lors de l’Euro en France, les deux nations n’ont aucune intention de s’arrêter si tôt dans la compétition. Eliminée en huitième de finale par la Pologne aux tirs aux buts (1-1, 4-5 aux t.a.b) après être sortie du groupe de la France, la Suisse est revancharde avec un effectif qui demeure particulièrement stable depuis plusieurs années. Un état d’esprit de revanche notamment pour le capitaine Granit Xhaka, qui avait manqué son tir au but. 

Du côté gallois, rééditer l’exploit de l’Euro 2016 (demi-finale perdue contre le Portugal, 0-2) semble être un objectif difficilement atteignable, d’autant que le sélectionneur Ryan Giggs (depuis 2018), est absent en raison de ses déboires judiciaires. Son adjoint Rob Page a été nommé en début d’année avec un effectif et des joueurs stars à l’état de forme disparate (Bale, Ramsey, Allen).  

Après le succès net et sans bavure de l’Italie devant la Turquie en ouverture de la compétition (3-0), ce match revêt déjà d’une importance capitale pour le Pays de Galles comme pour la Suisse, au sein d’un Groupe A très ouvert dont maximum trois équipes sortiront. « Il faudra travailler très dur pour sortir de ce groupe, a annoncé Gareth Bale vendredi. Nous allons affronter trois grandes équipes ». Et l’issue de cette rencontre donnera un premier état des lieux dans ce groupe. 
Les deux équipes ne se sont plus affrontées depuis près de dix ans, mais lors des deux derniers rendez-vous, à l’occasion des qualifications à l’Euro 2012, Gareth Bale avait marqué à chaque fois (défaite 1-4 en Suisse et victoire 2-0 à Galles, avec un autre but de Ramsey).

En face, Xherdan Shaqiri est aligné en position de meneur de jeu dans un 3-4-1-2 où il retrouvera devant lui Breel Embolo et Haris Seferovic. Au milieu, il sera soutenu par Remo Freuler et le capitaine Xherdan Shaqiri. Les habituels pistons Ricardo Rodriguez et Kevin Mbabu prendront place respectivement à gauche et à droite de la défense. Dans l’axe, ce sont les expérimentés Manuel Akanji, Michael Schär et Nico Elvedi qui protègeront le non moins expérimenté Yann Sommer.

Sans surprise, Gareth Bale est aligné d’attaque sur le front de l’attaque, où le capitaine sera accompagné de Kiefer Moore et du Mancunien Dan James. Au milieu d’un 4-3-3 traditionnel, Joe Allen et Aaron Ramsey sont associés, tandis qu’en défense on retrouve le duo de Tottenham Ben Davies et Joe Rodon, auxquels s’ajoutent Chris Mepham et Connor Roberts. Dans les buts, Danny Ward, qui avait brillé contre les Bleus en amical (0-3), est préféré à Wayne Hennessey.

Bonjour et bienvenue à tous sur notre site pour suivre en direct la deuxième rencontre du Groupe A entre le Pays de Galles et la Suisse. Coup d’envoi à 15h depuis Bakou (Azerbaïdjan).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *