Euro: Portugal-Allemagne en direct

SPORT

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

Allemagne 4 – 2 Portugal

Allemagne : Ruben
Dias (csc 35e), Raphaël Guerreiro (csc 39e), Havertz (51e),
Gosens (60e)

Portugal :
Cristiano Ronaldo (15e), Diogo Jota (67e)

Menée comme face à la France mardi dernier, l’Allemagne a
finalement su faire trembler les filets adverses. Les Allemands se sont imposés
face aux Portugais ce samedi à Munich (4-2). Avec ce résultat, la France prend
seule la tête de ce groupe F.

Du spectacle sur la pelouse de l’Allianz Arena. A
Munich, Allemands et Portugais nous ont livré une belle partie de
football, alliant parfaitement intensité physique et justesse technique.
Pourtant, les locaux ont bien cru revivre le même cauchemar que face aux
Français. Bien rentrés dans cette partie, les hommes de Joachim Löw étaient
refroidis par un contre redoutable des Portugais, conclut par Cristiano
Ronaldo. Bernardo Silva lance Diogo Jota dans la profondeur qui remettait avec intelligence
sur la star de l’équipe, qui n’avait plus qu’à conclure (0-1, 15e). Son
107e but en sélection, revenant à deux réalisations du record, son
premier face à l’Allemagne.

Une douche froide pour la Mannschaft qui voyait le scenario
déjà vécu face à la France se répéter. Après 20 minutes à ruminer cette
ouverture du score, les coéquipiers de Thomas Müller se remettaient en ordre de
marche et faisaient mal aux visiteurs. Excellent dans son couloir, Gosens, qui
aurait pu ouvrir le score si Gnabry n’avait pas été hors-jeu, centrait fort
dans la surface et Ruben Dias détournait le ballon dans ses propres filets
(1-1, 35e). Une mésaventure qu’imitait Raphaël Guerreiro seulement
quatre minutes plus tard en trompant son gardien après un centre de Kimmich (2-1,
39e). Le Portugal est d’ailleurs la première nation européenne à inscrire
deux buts contre leur camp dans un même match dans une compétition
internationale.

Quatre minutes cruciales qui permettaient enfin aux
Allemands de faire la course en tête dans un match de l’Euro. Un avantage qu’ils
ne perdaient plus jamais dans cette rencontre importante, au prix d’une gestion
impeccable. Enfin, les joueurs de la Mannschaft pouvaient se contenter de gérer
et de contrer plutôt que de courir après le score. Une situation qui sied mieux
aux qualités de cette sélection puisqu’elle inscrivait un troisième but peu
après le retour des vestiaires. Gosens, encore lui, était décalé à gauche et
centrait tranquillement devant le but de Patricio. Havertz arrivait lancé en
donnait deux longueurs d’avance aux siens (3-1, 51e). L’homme du
match, Ruben Gosens, était ensuite à la finition en concluant un centre de
Kimmich au second poteau (4-1, 60e). Le positionnement du joueur de
l’Atalanta en piston a dérouté la défense portugaise qui n’a jamais trouvé la
solution.

A part quelques contres, les Portugais se sont montrés particulièrement
inoffensifs. Ils ont bien réduit l’écart à la 66e minute grâce à
Diogo Jota, alors qu’il aurait pu être refusé pour les mêmes raisons que celui
de Gosens en début de rencontre. Cette fois Anthony Taylor accordait le but.
Malgré ce sursaut d’orgueil et une défense allemande pas toujours fiable, la
Selecao ne s’est pas créée pléthore d’opportunités et doit concéder un lourd
revers.

Avec cette victoire allemande, la France est seule en tête
de ce groupe F, un point devant l’Allemagne et le Portugal. Les Portugais
affronteront les Bleus à Budapest mercredi prochain pendant que l’Allemagne recevra
la Hongrie.

Match spectaculaire et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne 4-2 ! 
Leroy Sané remplace Gnabry. 
André Silva remplace Jota. 
Ca rase la transversale ! 
Goretzka et Süle remplacent Gündogan et Havertz. 
Coup-franc frappé depuis la gauche au second poteau est redressé par Cristiano Ronaldo et Jota pousse le ballon au fond des filets. Quelle absence de Rüdiger ! 
Moutinho remplace Bruno Fernandes. 
Halstenberg et Can remplacent Gundogan et Gosens. 
Les Allemands déroulent ! Le centre de Kimmich au second poteau et Gosens est encore une fois seul ! Cette fois c’est lui qui conclut ! 
Rafa Silva remplace Carvalho. 
L’Allemagne fait le break ! Gosens est encore tout seul à gauche et centre devant le but de Patricio. Havertz arrive lancé et n’a plus qu’à mettre son pied pour inscrire le but du 3-1. 
Renato Sanches remplace Bernardo Silva. 
Incroyable ! Deux buts contre leur camp coup sur coup ! La défense portugaise prend l’eau. Alors que Kimmich centre fort depuis la droite et Guerreiro repousse dans ses filets ! 2-1 ! 
Cela semble finalement être Ruben Dias qui marque contre son camp ! Bon renversement de jeu de Müller vers Gosens. Le latéral centre fort et Havertz coupe pour égaliser. Il semble finalement que c’est Ruben Dias qui trompe son gardien ! 

Il est touché après un contact avec Kai Havertz. 
Bon centre fort depuis la droite mais personne pour couper au premier poteau et Patricio s’en saisit. 
Ruben Dias est bien trouvé au second poteau mais sa tête n’est pas cadrée et ressemble plus à une remise qu’à une frappe. 
Le piston gauche est bien dévalé dans son couloir et déclenche une belle frappe puissante. Patricio se couche et capte. 
Superbe contre du Portugal ! Bernardo Silva adresse un long ballon à Jota qui a l’intelligence de décaler pour Cristiano Ronaldo qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans les filets ! 0-1 ! 

Ils tentent bien de garder le ballon mais ont bien des difficultés à se défaire du pressing local. 
Grosse frappe d’Havertz que Patricio arrête mais relâche et Gnabry s’en saisit. Les Allemands sont très dangereux. 
Quel dommage pour l’Allemagne ! Le centre à mi-hauteur de Ginter en parfait mais Gnabry est légèrement hors-jeu. Bien qu’il ne touche pas le ballon, il fait action de jeu et annule la belle reprise de Gosens ! 0-0 ! 
En marquant un doublé contre la Hongrie, Cristiano Ronaldo est devenu, avec 11 réalisations, le meilleur buteur de l’histoire du championnat d’Europe, détrônant ainsi Michel Platini. Ce samedi, le quintuple Ballon d’Or aura l’occasion de pousser son record un peu plus loin et de laisser encore davantage son empreinte sur la compétition. Il serait bien dommage de manquer ce possible beau moment de football.
Après un premier choc France-Allemagne intense et engagé, le groupe F nous offre un nouveau grand match, cette fois entre le Portugal et la Mannschaft. Si Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers, qui n’ont pas manqué leur entame de compétition en s’imposant largement mais non sans difficulté contre la Hongrie (0-3), peuvent d’ores et déjà se qualifier pour les huitièmes de finale, les joueurs de Joachim Lôw, eux, doivent se reprendre après leur défaite face à la France (1-0). Une rencontre alléchante, avec de l’enjeu, entre deux sélections listées parmi les favorites de cet Euro 2020 et où les talents ne manquent pas. À ne pas louper dans la foulée du match de l’équipe de France !

Pour cette rencontre à Munich, son homologue Fernando Santos a fait le même choix de la continuité, mais plus facile à justifier, puisque l’équipe qui débutera contre l’Allemagne, avec Cristiano Ronaldo, est la même que celle qui a triomphé 3-0 de la Hongrie à Budapest. Côté Portugais, le petit prodige de 21 ans de l’Atletico Madrid Joao Felix souffre de douleurs musculaires et ne figure pas sur la feuille de match

Composition Portugal (4-2-3-1) : Rui Patricio – Semedo, Dias, Pepe, Guerreiro – Carvalho, Danilo – B. Fernandes, B. Silva, Cristiano Ronaldo (cap), Jota

Le sélectionneur allemand Joachim Löw a reconduit contre le Portugal samedi (18h00) exactement la même équipe que celle qui a été battue 1-0 par la France mardi, et donc en principe le même système à trois défenseurs centraux. Déjà le couteau sous la gorge, Joachim Löw est donc resté fidèle à ses convictions: le trident défensif Rüdiger-Hummels-Ginter sera en charge de contenir le quintuple Ballon d’Or Ronaldo et ses redoutables partenaires du secteur offensif, Bernardo Silva, Bruno Fernandes et autre Diogo Jota. En attaque, Kai Havertz, auteur du but vainqueur de la finale de Ligue des champions avec Chelsea, a de nouveau été préféré à Timo Werner et Leroy Sané. Thomas Müller et Serge Gnabry sont a priori intouchables.

Composition Allemagne (3-4-3) : Neuer (cap) – Ginter, Hummels, Rüdiger – Kimmich, Gündogan, Kroos, Gosens – Havertz, Müller, Gnabry

Après le match nul des Bleus en Hongrie (1-1), l’Allemagne joue son avenir dans l’Euro à Munich contre un Portugal en pleine confiance après sa victoire initiale contre les Hongrois (0-3).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *