Football – Euro 2020 – Appartenance à la France, vie de star ou dureté du vestiaire des Bleus: les confidences de Mbappé

SPORT

C’est un entretien fleuve qu’a accordé Kylian Mbappé au mensuel américain Esquire. À neuf jours du coup d’envoi de l’Euro 2020, et à treize jours de l’entrée en lice des Bleus contre l’Allemagne, l’attaquant a répondu à de nombreuses questions. Y compris celles sur l’équipe de France, qu’il a découvert à l’âge de 18 ans. «C’est très difficile parce que les grands joueurs ne veulent pas te donner leur place, d’autant plus si tu arrives avec l’étiquette de future vedette, confie Mbappé. C’est ce qui fait d’eux de grands joueurs.» Le natif de Bondy précise qu’il aime cette attitude. «L’ego, l’amour-propre, ce sont pas juste des caprices de stars, juge-t-il. C’est aussi la volonté de se surpasser, de donner le meilleur de soi-même.»

«Je ne regarde pas des photos de la Coupe du monde avant d’aller dormir»

Kylian Mbappé pour le magazine Esquire

Pas de l’arrogance, juste de la confiance en soi, explique Mbappé qui avoue garder un œil sur ses pairs. «Tu te compares toujours au meilleur dans ton sport, comme le boulanger se comparer aux meilleurs boulangers. Qui fait le meilleur croissant ? Qui fait le meilleur pain au chocolat ?» Mais le joueur parisien le sait, il n’est pas le meilleur lorsqu’on lui cite les noms des multiples Ballon d’Or, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. «Tout le monde le sait, en rit-il. Si tu te dis que tu feras mieux qu’eux, ce n’est pas de l’ego ou de la détermination, c’est de l’inconscience.» Une chose dont Mbappé a conscience, c’est qu’il est champion du monde. Mais pour lui, «ce n’était pas une finalité». «Je ne pense plus du tout à ce trophée, balaye Mbappé. Je ne regarde pas des photos de la Coupe du monde avant d’aller dormir.»

Le top 5 des buts de Mbappé en Ligue 1 sur la saison 2020-21

Mbappé s’est «toujours senti français»

Interrogé sur son changement de dimension, entre le Mondial russe et son transfert de Monaco à Paris, Mbappé «pense» être une star. «Si tu vois ton visage partout en ville et dans le monde, c’est sûr. Mais être une star est un statut, ça ne fait pas de moi quelqu’un de mieux que les autres.» Mais ça fait de lui un homme à responsabilités. D’où sa prise de position sur les violences policières en France, il y a quelques mois. «J’ai mis du temps avant d’en parler car je n’étais pas prêt, souffle Mbappé. J’avais beaucoup de choses à digérer : mon changement de statut, ma nouvelle vie. Mais j’ai toujours été opposé à tout type de violence.» Transition trouvée vers ses origines sociales et culturelles : né d’un père camerounais et d’une mère algérienne, Mbappé a grandi en banlieue parisienne. «Je me suis toujours senti français, insiste l’international tricolore. Je ne renonce pas à mes origines, parce qu’elles font partie de qui je suis, mais j’ai vécu toute ma vie en France, et à aucun moment on ne m’a fait sentir que je n’étais pas chez moi ici.» En banlieue, «nous avons l’amour de la France, parce que la France nous a donné et nous essayons de lui rendre», ajoute-t-il.

«Le championnat français n’est pas le meilleur du monde, mais c’est ma responsabilité, en tant que porte-drapeau, de l’aider à grandir»

Kylian Mbappé pour le magazine Esquire

Enfin, Mbappé revient sur «le meilleur match de sa carrière» selon lui : le huitième de finale aller de Ligue des champions sur la pelouse du FC Barcelone en février dernier (1-4). «C’était complet, se satisfait l’attaquant du PSG, auteur d’un triplé ce soir-là. J’ai aidé mon équipe offensivement et défensivement. J’ai été en réussite à la création et à la finition des actions, en un-contre-un. J’ai gagné 90% de mes duels si je me souviens bien.» Mais la saison s’est mal finie pour Paris, avec une élimination en demi-finale de C1 par Manchester City (2-0, 1-2) et le titre de Ligue 1 perdu au profit de Lille. Dans le même temps, Mbappé n’a toujours pas prolongé son contrat, et les rumeurs d’un départ ne font qu’enfler. «Le championnat français n’est pas le meilleur du monde, mais c’est ma responsabilité, en tant que porte-drapeau, de l’aider à grandir», estime Mbappé. Toujours plus de responsabilités. L’ancien Monégasque s’en réjouit, à quelques jours de l’Euro : «Plus tu deviens une personnalité importance, plus tu as des devoirs. Je ne suis plus un gamin. Je suis Kylian Mbappé.»

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *