Football – Euro 2020 – Avant ou après l’Euro, ces Bleus vont agiter le mercato

SPORT

Avant ou après ? La question agite les discussions entre certains joueurs de l’équipe de France du côté de Clairefontaine. Quid d’une décision quant leur avenir avant ou après l’Euro, qui débutera le 11 juin avec Italie-Turquie et une finale prévue à Wembley, un mois plus tard, le 11 juillet du côté de Londres. De son côté, Mike Maignan, champion de France avec Lille, a pris les devants en s’engageant dès jeudi avec l’AC Milan contre 15 millions d’euros bonus compris. Avant chaque compétition internationale, que ce soit une Coupe du monde ou un championnat d’Europe, c’est la même rengaine. «Ce n’est jamais le cas (que tout soit réglé), pointe Deschamps. Il y a toujours une fenêtre et une ouverture possible. Au joueur de bien le vivre, mais quand on est dans une compétition, la tranquillité est importante. Mais on n’est pas à l’abri d’avoir une décision prise après le début de la compétition.» Les suiveurs des Bleus se rappellent encore le feuilleton autour d’Antoine Griezmann lors du Mondial en Russie et ce fameux documentaire dans lequel il avait annoncé son choix de ne pas quitter l’Atlético Madrid pour le FC Barcelone… avant de le faire une année plus tard. Bis repetita cette saison avec le sujet mercato en toile de fond. Si officiellement rien ne semble altérer le début de préparation des hommes de Didier Deschamps, les principaux concernés profitent de leur temps libre pour échanger avec leurs conseillers sur les clubs qui frappent à leur porte. Plusieurs éléments du groupe des 26 sont dans cette situation. Avec des problématiques parfois bien différentes. Etat des lieux.

» LIRE AUSSI – Le journal du mercato : le PSG pense à Conte en cas de départ de Pochettino, Alvaro un an de plus à l’OM
» LIRE AUSSI – Après le Real, Zidane n’a (presque) plus que les Bleus pour rêver 

Ils ont le téléphone à portée de main
Un homme concentre toute l’attention : Kylian Mbappé. En fin de contrat avec le Paris-SG dans un an, le champion du monde de 22 ans ne s’est pas clairement positionné quant à son avenir. Pas une journée ne passe sans que le nom du meilleur buteur de la Ligue 1 ne soit évoqué par la presse française, espagnole ou anglaise. Un jour parce qu’il reste au PSG, le lendemain annoncé au Real Madrid ou encore murmuré à Liverpool. «Ce que je veux, moi, c’est gagner, sentir que je suis dans un endroit où je peux vraiment gagner, ou il y a un projet qui est solide autour de moi, reconnaissait-il sur Canal+ le 23 mai dernier. Je mange football, je vis football, et donc le projet sportif est primordial.» Le temps joue pour lui et difficile d’imaginer une décision prise avant l’Euro tant les enjeux sont énormes. Outre son actualité avec l’équipe de France, le Parisien sera très attentif au début de mercato de son club et des éventuelles recrues…

» LIRE AUSSI – Proche de Griezmann, affûté et silencieux : comment Benzema a retrouvé les Bleus

panoramic_PANOfpfra27052021_113 .fig-media__legend {background-color: rgba(0,0,0,.7);font-size: .7125rem;line-height: 1.53846;color: #fff;padding: 5px;}.fig-media__credits {margin-left:5px;color: #ccc;font-style: italic;}
Raphaël Varane en discussion avec Karim Benzema à ClairefontainePanoramic

Interrogé sur son avenir jeudi en conférence de presse, Raphaël Varanea préféré botter en touche. Ni le lieu, ni le moment pour évoquer le sujet. En fin de contrat en juin 2022 avec le Real Madrid, le vice-capitaine des Bleus (28 ans, 73 sélections) se sait courtisé et apprécié en Europe. Il n’aura aucun mal à trouver son bonheur hors de Bernabeu et avec le départ de Zinédine Zidane, dont il était proche, l’ancien Lensois se pose des questions après avoir tout gagné en Espagne (4 C1, 3 titres en Liga …). Lui aussi devrait se positionner après l’Euro et participer à la compétition en toute tranquillité.

En fin de contrat à Chelsea cet été, cantonné au banc des remplaçants ces dernières semaines, Olivier Giroud (107 sélections, 44 buts) se trouve dans une toute autre situation. Avec un luxe assez appréciable. Libre et sans attache, il peut s’engager avec l’écurie de son choix cet été. Son expérience et ses états de service, ainsi que son physique, intéresseront à coup sûr bon nombre de formations. Des rumeurs l’envoient à l’AC Milan, un autre jour chez le voisin intériste, club avec lequel il aurait pu s’engager l’hiver dernier. Un retour en France ne semble pas à l’ordre du jour.

L’ouverture du score de Kylian Mbappé face à l’Olympique de Marseille

Ils ne ferment pas la porte
Outre ces trois éléments incontournables dans le groupe France, d’autres joueurs risquent de faire parler d’eux cet été. Et ils sont nombreux. Notamment pour ceux en fin de contrat l’année prochaine et dont le profil, mais aussi une valeur marchande moindre, ne laisse personne insensible à l’heure d’un mercato version Covid-19. C’est le cas de Hugo Lloris, Paul Pogba, Corentin Tolisso notamment. Le gardien et capitaine des Bleus (34 ans, 123 sélections) est une valeur sûre à son poste mais l’incertitude qui rode autour de Tottenham (quel coach, Kane sur le départ) le fait réfléchir. Désireux de remporter des titres en club (0 avec les Spurs depuis son arrivée en 2013), il se sait à un tournant avant sa fin de carrière. Rempiler une saison à Londres ou repartir sur un nouveau projet ? Sacré dilemme. Situation identique pour Paul Pogba (28 ans, 78 sélections), battu en finale de Ligue Europa avec Manchester United face à Villarreal (1-1 ap, 10-11 tab) et qui ne serait pas contre un nouveau challenge. Cadre des Bleus, sa cote pourrait prendre un peu plus d’épaisseur en cas de bon Euro. Présent dans le groupe des 26 et de retour de longue blessure au meilleur des moments, Corentin Tolisso (26 ans, 23 sélections) sera suivi avec attention durant l’été par de nombreuses écuries. Remplaçant à Munich, son profil et son volume de jeu font de lui un joueur «bankable» sur le marché.

» LIRE AUSSI – Covid-19 : pourquoi ce sera une vaccination à la carte pour l’équipe de France de football
» LIRE AUSSI – Didier Deschamps : «Le retour de Benzema est un non-évènement»

panoramic_PANOfpfra27052021_075 .fig-media__legend {background-color: rgba(0,0,0,.7);font-size: .7125rem;line-height: 1.53846;color: #fff;padding: 5px;}.fig-media__credits {margin-left:5px;color: #ccc;font-style: italic;}
Jules Koundé avec les Bleus à l’entrainementPanoramic

En fin de contrat en 2024, Antoine Griezmann (30 ans, 89 sélections), leader technique des champions du monde, sera forcément attentif à ce qu’il se passe au Barça. En pleine révolution avec le changement de présidence et tous les regards tournés vers Lionel Messi, le club catalan est capable d’opérer un sacré lifting cet été. Ce qui peut aussi influer sur l’avenir d’Ousmane Dembélé, (24 ans, 23 sélections) dont le contrat prend fin en juin 2022. Là aussi, la perspective de l’Euro peut rebattre les cartes à bien des niveaux. Ce qui prévaut aussi pour Lucas Digne (27 ans, 36 sélections) ou encore Jules Koundé (22 ans, 0 sélection), auteurs de belles saisons à Everton et Séville et dont les sorties lors du championnat d’Europe pourraient encore attirer l’attention.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *