Football – Euro 2020 – Le Graët sur l’hymne des Bleus de Youssoupha : «Nous n’aurions pas dû le faire»

SPORT

Une fausse bonne idée ? C’est au rythme d’un rap du dénommé Youssoupha que la Fédération française de football (FFF) a dévoilé la liste des 26 Bleus retenus pour l’Euro 2020 (11 juin-11 juillet). Un choix qui aurait pu paraitre anodin. D’autant qu’avec la sélection surprise de Karim Benzema, les sujets de conversation ne manquaient pas… Mais pas aux yeux de certains politiques, notamment dans les rangs du Rassemblement National, mais pas que. Sans parler de ce qui a été dit sur les réseaux sociaux… Et ce en raison de propos passés du rappeur de 41 ans, que ce soit au sujet d’Eric Zemmour ou Marine Le Pen. Sans parler des autres qui vilipendent le morceau sur des critères artistiques. Toujours est-il que la polémique a enflé. La ministre de la Culture, Roseline Bachelot, n’est, elle, «absolument pas gênée» par ce qui est, un peu vite, qualifié «d’hymne des Bleus». La ministre des Sports Roxana Maracineanu est sur la même ligne.

» LIRE AUSSILe choix du rappeur Youssoupha pour chanter les Bleus suscite la polémique 

Noël Le Graët sort du silence et évoque ce sujet brûlant dans les colonnes du Parisien, lors d’une interview à paraître jeudi Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le président de la FFF n’est pas un fervent défenseur de ce morceau, même s’il souligne que ce «n’est pas l’hymne des Bleus» en rappelant qu’il «ne figure pas sur le site de la Fédération».

«Ce morceau ne méritait pas autant de commentaires, c’est de la politique»

Noël Le Graët

Et l’ancien Maire de Guingamp sous l’étiquette du Parti socialiste, âgé de 79 ans, de poursuivre : «Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus. Personnellement, je l’ai découvert. Certains aiment le rap, d’autres moins. Youssoupha est un bon rappeur qui, comme d’autres, a pu avoir des paroles déplacées. Je crois que nous n’aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d’habitude, sans communication.» N’y voyez toutefois pas une attaque en règle. M. Le Graët estime en effet, histoire de ne pas alimenter les commentaires des uns et des autres, que «ce morceau ne méritait pas autant de commentaires, c’est de la politique». Tout juste… Pour le reste, les Bleus, eux, ont pris leurs quartiers à Clairefontaine ce mercredi. Et ça, c’est du football.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *