Football – Ligue 1 – Barrage L1/L2 : Toulouse veut «garder espoir» avant le match retour à Nantes

SPORT

90 minutes, voire 120, et ce sera les vacances. Après une pitoyable saison 2019-20 qui l’a condamné à la Ligue 2, Toulouse s’est remobilisé pour reprendre l’ascenseur au plus vite. En faisant confiance à ses jeunes joueurs, le TFC a bouclé l’exercice 2020-21 sur le podium, synonyme de barrage face au 18e de Ligue 1, le FC Nantes en l’occurrence. Mais le but de Deiver Machado, jeudi au Stadium, n’a pas pesé lourd face à ceux de Ludovic Blas et Randal Kolo Muani (1-2). «J’ai dit aux joueurs qu’il fallait garder espoir, a encouragé l’entraîneur toulousain, Patrice Garande, ce samedi en conférence de presse. On s’est quand même créé des situations en étant mauvais, c’est pour ça que j’ai de l’espoir.» L’espoir de s’imposer à la Beaujoire ce dimanche (18h). Avec la règle du but à l’extérieur, le TFC sera obligé de marquer au moins deux fois. Une victoire 2-1 donnerait lieu à une prolongation, alors qu’un succès 3-2 enverrait directement les Violets parmi l’élite.

«Le fait d’avoir ce score serré, ça va nous mettre en garde, a positivé l’entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré. Je suis super content de cette victoire, mais je suis très très vigilant, car je sais qu’en foot ce n’est jamais gagné d’avance. Il faut rester sérieux et humble, ça peut aller très vite.» Les Canaris le savent : ils allaient tout droit vers la Ligue 2 avant une étonnante victoire sur la pelouse du Paris Saint-Germain le 14 mars dernier (1-2). Ils ont terminé la saison en trombe avec 4 victoires lors de leurs 5 derniers matches pour se donner un sursis. «Il faudra jouer avec la même envie dimanche. Je donnerai tout pour le dernier match», a promis Kolo Muani, qui portera très probablement le maillot nantais pour la dernière fois. L’attaquant et international espoir français a dû faire une croix sur l’Euro des moins de 21 ans (phase finale du 31 mai au 6 juin).

Eduardo Camavinga à l’entraînement avec les Bleuets avant l’Euro des moins de 21 ans

«Je suis très déçu de renoncer à l’Euro Espoirs, mais rien n’est plus important que d’aider le FC Nantes à se maintenir en Ligue 1. L’abandon n’est pas une option», a lancé Kolo Muani sur ses réseaux sociaux. Une relégation dans le contexte sportif et économique actuel serait d’autant plus difficile à digérer, alors que la Ligue professionnelle de football (LFP) envisage une Ligue 1 à 18 clubs à compter de 2022. Avant le barrage retour de ce dimanche, Toulouse est virtuellement toujours en Ligue 2. «Rien n’est fini, on est capable d’aller gagner à Nantes. Ça, j’en suis sûr», a martelé Patrice Garande, qui disposera de son groupe au complet tout comme Kombouaré à Nantes.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *