Football – Ligue des champions – Tuchel avant Real-Chelsea : «Le challenge est d’oublier le résultat de l’aller»

SPORT

Conserver l’avantage ou attaquer : «Le challenge est d’oublier le résultat de l’aller. Dans une deuxième manche en Ligue des champions, il faut toujours repartir de 0-0. Nous nous préparons pour gagner ce match, le résultat du match aller à zéro importance dans la préparation du match de demain, dans la façon dont nous nous entraînons ou dans ce que je vais dire à mes joueurs. Nous devrons mettre de l’intensité. Il y a de la pression à ce niveau, et il faut croire en soi, sinon on n’a aucune chance contre une équipe comme le Real. Je suis certain que mes joueurs ressentent cela et qu’ils savent comment livrer une grande performance.»

Pulisic a repris le 10, le numéro de Hazard : «Ça montre à quel niveau il situe ses ambitions et ses rêves. Le mauvais côté, c’est que les gens vont tout le temps les comparer. Mais pour le moment, Christian a un bon impact sur l’équipe et nous serions heureux s’il continuait demain après son but du match aller.»

» LIRE AUSSI – Chelsea-Real Madrid : Sergio Ramos, le retour du capitaine des grands soirs

Le retour de Sergio Ramos : «Que Ramos joue ou non, ça fait une grande différence pour le Real, oui. Il est le capitaine de l’équipe qui a eu le plus de succès en Europe ces dernières années. Mais nous n’allons pas perdre nos moyens pour ça, on s’attend à ce qu’il joue, on s’y prépare, et on va s’assurer qu’il ne fera pas le boulot tout seul. La principale leçon du match aller, c’est que nous pouvons avoir confiance en nous, que nous méritons notre place en demi-finale et que que nous sommes à la hauteur du challenge.»

Sur la titularisation de Werner : «Je sais que Timo veut absolument marquer. Nous devons accepter que les buteurs manquent parfois de grosses occasions. Ça fait partie du jeu. Je n’ai pas encore pris toutes les décisions sur la composition de l’équipe, il y a encore une session d’entraînement, je verrai comment les joueurs sont en confiance, en forme. Timo n’a pas marqué mais il a aussi une haute intensité dans son travail défensif. Dans l’équipe tout le monde doit prendre ses responsabilités pour marquer et pour défendre. Nous nous créons assez d’occasions pour marquer des buts. Pour lui, ça viendra avec un temps d’adaptation, lorsqu’il aura plus de confiance en lui. J’ai confiance dans tous les joueurs que j’alignerai demain, et la bonne nouvelle c’est que personne n’a l’obligation de gagner le match à lui tout seul, nous allons le faire ensemble.»

N’Golo Kanté, le «rêve» de Tuchel : «Il a gagné tous les trophées possibles sauf la Ligue des champions. La gagner le grandirait-il encore? Jusqu’où? C’est déjà un top-joueur, c’est le gars dont vous avez besoin pour gagner des trophées. Quand j’entraînais d’autres clubs, j’ai rêvé d’avoir ce joueur dans mes équipes, et maintenant je l’ai. Il est un exemple incroyable, c’est un garçon tranquille, discret, qui a besoin d’avoir du temps de qualité pour lui, il sourit beaucoup, il communique avec tout le monde mais il ne parle pas fort, il est toujours poli, c’est par ses performances qu’il s’exprime.»

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *