Free zone – Les spectateurs de retour en France ce mercredi

SPORT

Une certaine idée du monde d’avant. Ce mercredi, les spectateurs vont faire leur retour dans les enceintes sportives de l’Hexagone. Un retour progressif détaillé dans le projet de déconfinement annoncé par le gouvernement fin avril. La première étape, qui débute donc ce mercredi, consiste en une jauge de 800 spectateurs en intérieur, contre 1 000 spectateurs en extérieur. Et c’est au Parc de la tête d’Or, où se déroule le tournoi de tennis de Lyon, que les premiers amateurs de sport français pourront se retrouver, dans «une jauge extrêmement limitée», précisent les organisateurs, qui se sont réjouis que les 1 500 tickets mis en vente pour le reste de la semaine aient trouvé preneur en moins de deux heures. Ces tickets, octroyant une place à la journée (le tournoi se termine dimanche) sont valables uniquement sur le court central, tandis qu’ils n’ont pas vocation à servir de dérogation, puisque le couvre-feu, qui passera à 21h ce mercredi, devra être respecté.

A 18 heures, c’est le basket français qui retrouvera un public sevré de spectacle depuis octobre. A l’occasion du match de la peur Boulazac-Châlons-sur-Saône, 800 spectateurs garniront les tribunes du Palio, en Dordogne. Ces 800 heureux élus seront des partenaires ainsi que des membres des groupes de supporters. En même temps, une jauge identique sera mise en place au Stade Pierre de Coubertin, dans le 16e arrondissement de Paris, où le PSG Handball reçoit Kiel pour son quart de finale retour de Ligue des champions. Un retour de son public bienvenu pour les Parisiens dans ce match crucial, alors qu’ils ont été défaits au match aller (29-31) devant des spectateurs allemands. Là, comme à Boulazac ou sur le parquer du Mans le lendemain (où le MSB recevra Monaco devant 800 spectateurs), les détenteurs du précieux sésame (abonnés et partenaires) n’auront pas à présenter la preuve d’un test-PCR négatif, mais devront observer une distanciation sociale.

Huis clos pour les matches de football

En revanche, la finale de Coupe de France, prévue entre Paris et Monaco au Stade de France ce mercredi (21h15) se déroulera à huis clos, couvre-feu oblige. Une absence des supporters propre à l’intégralité de la fin de saison de football, puisque la dernière journée de Ligue 1 se déroulera sans spectateurs, comme les barrages d’accession à la L1 comme à la L2. Quelques jours après une finale de la Coupe d’Angleterre entre Leicester et Chelsea le week-end dernier (1-0) où 22 000 spectateurs se sont massés dans les tribunes de Wembley, le foot français devra patienter pour retrouver les chants des supporters. 

LIRE AUSSI – En images et en chants, le retour des supporters anglais au stade de Wembley pour la finale de la FA Cup

En rugby, où l’absence de supporters pèsent d’autant plus sur les finances des clubs, des présidents militeraient pour avancer l’horaire du multiplex de la dernière journée (prévue le samedi 5 juin à 21h) afin de ne pas empiéter sur le couvre-feu, qui passera à 23h quatre jours plus tard. Avant cela, Rochelais et Toulousains évolueront devant 10 000 personnes pour la finale de Champions Cup à Twickenham. «Je pense que ça va nous surprendre de retrouver des spectateurs, prévoit le troisième-ligne maritime Grégory Aldritt. Mais également nous faire extrêmement plaisir.» Tout le monde trépigne d’impatience.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *