Hajji déplore une mascarade : La GCT sollicite un prêt étranger pour acheter du… phosphate

POLITIQUE Tunisie




Lors d’une séance hier, mardi 8 juin 2021, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le député Nabil Hajji (bloc Démocrate) a déploré une véritable mascarade : les parlementaires sont invités à voter pour une demande de prêt de l’Etat tunisien auprès d’une institution financière étrangère au profit du Groupe chimique tunisien (GCT) pour lui permettre d’importer le phosphate dont il a besoin pour ses activités. Vidéo.

Le prêt devait être sollicité auprès de la Société internationale islamique pour le financement du commerce extérieur parce que les banques nationales, y compris publiques, ont refusé de prêter de l’argent au GCT, une entreprise en difficulté et qui fut, il n’y a pas longtemps, un fleuron de l’économie tunisienne, qui plus est, participait pour une bonne part au financement le budget de l’Etat tunisien.

«Cela se passe dans un pays censé être un grand producteur de phosphate et qui fut longtemps aussi l’un des plus importants exportateurs de phosphate dans le monde», relève le député, qui voit dans cette demande de prêt une véritable mascarade, qui en dit long sur l’état de délabrement de la gouvernance publique dans notre pays.

«Maintenant, on se paye nos têtes des uns les autres, ministres, gouvernement, députés, assemblée et peuple», déplore encore Nabil Hajji, qui regrette l’absence, lors de la réunion de la commission des finances, du ministre des Finances, de son collègue de l’Energie, ainsi que du Pdg de la GCT, qui ont tous refusé d’y assister. Ils n’avaient pas, il est vrai, d’arguments acceptables pour justifier une telle aberration…

I. B.

Vidéo.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *