Hommage au militant Malek Sghiri, membre du bureau politique d’Attayar, mort en héros en sauvant la vie de son ami

POLITIQUE societe Tunisie




«Le Courant Démocrate pleure la mort de Malek Sghiri, membre de son bureau politique, militant et syndicaliste, qui a consacré sa vie à la lutte contre la répression, pour la liberté, les droits et la justice», lit-on dans un communiqué du parti, qui a rendu un dernier hommage à un brave homme mort, ce jeudi 10 juin 2021, en sauvant son ami de la noyade…

Attayar rappelle que Malek Sghiri a participé à la lutte contre la tyrannie des anciens régimes, en tant que membre de l’Union générale des étudiants tunisiens (Uget), du Parti démocratique progressiste, mais aussi du Mouvement du 18 octobre.

«Notre camarade a également été au front de la Révolution pour la liberté et la dignité, et a poursuivi son combat pour établir un Etat de liberté et de dignité ,en tant que journaliste indépendant, ou encore fondateur du Mouvement « Nouvelle Génération ». Le défunt a également milité avec le mouvement Manish Msameh (Je ne vais pas pardonner) avant de rejoindre le parti dont il devient membre du bureau exécutif et directeur de son académie politique», ajoute Attayar, en décrivant Malek Sghiri comme un «homme engagé, altruiste, brave, intègre et qui a le courage de ses idées».

«Qu’il repose en paix et puisse dieu donner force et courage à sa famille, ses proches, ses amis et camarades», conclut le communiqué.

L’ancien chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a lui aussi déploré la mort de «l’ami et camarade» Malek Sghiri, «un militant authentique, une perte pour la nation», a-t-il écrit dans un post publié sur sa page Facebook, où il a également présenté ses condoléances à la famille du défunt.

De nombreux militants ont également rendu hommage à Malek Sghiri, «l’ami de tous, l’ami de la patrie», à l’instar du député Attayar Nabil Hajji, qui a écrit : «Cruel 😥😥 Repose en paix grand homme.. Adieu camarade», ou encore son collègue Hichem Ajbouni, qui a également présenté ses condoléances à tous ceux qui ont connu Malek Sghiri, à sa famille, et ses compagnons de route.

Hichem Ajbouni a rappelé l’engagement sans failles du militant et sa volonté inébranlable à vouloir construire une Tunisie meilleure : «Tu étais un combattant et tu es mort en combattant… tu as sacrifié ta vie pour sauver la vie de ton ami».

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *