Kairouan : Confinement ciblé d’une semaine et renforcement du couvre-feu

societe Tunisie




Faouzi Mehdi.

Face à la situation sanitaire catastrophique à Kairouan, avec un taux de positivité dépassant les 50% et une saturation des établissements hospitaliers, les autorités régionales ont décidé de décréter un confinement ciblé d’une semaine, dans la région, et ce à partir de demain, lundi 7 juin 2021.

Cette annonce a été faite à l’issue de la réunion de la Commission régionale chargée de la lutte contre les catastrophes naturelles, organisée ce samedi 6 juin 2021, en présence du ministre de la Santé Faouzi Mehdi, au siège du gouvernorat, sachant que le nombre de contaminations et de décès sont en forte hausse et que les patients contaminés par le coronavirus sont de plus en plus jeunes.

Lors de ce confinement ciblé qui débutera demain et se poursuivra durant une semaine, le couvre-feu démarrera à 20h (au lieu de 22h) et jusqu’à 5h, sachant que les prières dans les mosquées seront suspendues, et les rassemblements, les manifestations culturelles et sportives seront, quant interdits.

D’autre part, les souks hebdomadaires, les hammams et les salles de sport, seront fermées et il sera interdit de s’attabler dans les cafés et les restaurants, indique le gouverneur, en ajoutant que les cours ne seront pas suspendus et que les examens auront lieu et en affirmant, par ailleurs, que les personnes qui ne respecteront pas les protocoles et les gestes barrières seront poursuivies.

«La Commission sera en réunion permanente et si la situation sanitaire s’améliore au cours de cette semaine, les mesures seront levées d’ici le 13 juin, autrement elles seront renforcées et nous irons jusqu’au confinement général s’il le faut, mais ce que nous ne souhaitons pas», a-t-il prévenu.

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé un renforcement prévu dans les hôpitaux de Kairouan, avec notamment 8 lits de réanimation, 40 lits d’oxygène et 18 ambulances , ainsi que le lancement d’une campagne de «vaccination de masse» en collaboration avec la santé militaire, notamment pour les personnes vulnérables et âgées et celle habitant dans les régions rurales.

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *