La DGGN dément l’arrestation d’un cadre sécuritaire avec une ancienne députée dans une maison aux Berges du Lac

societe Tunisie


0 Partages

La Direction générale de la garde nationale (DGGN) a démenti ce lundi 3 mai 2021, la rumeur circulant depuis hier sur les réseaux sociaux, relative à l’arrestation d’un cadre sécuritaire avec une ancienne députée dans une maison aux Berges du Lac.

Dans son communiqué, la DGGN n’a pas précisé le nom du sécuritaire en question, accusé par des pages Facebook, d’avoir été arrêté par une brigade spécialisée de la garde nationale «en compagnie d’une ancienne députée», et en affirmant que ces derniers ont été «poursuivis pour prostitution».

Les mêmes pages ont également affirmé que le cadre sécuritaire et l’ancienne députée avaient été placés «sous surveillance policière, à la lumière de l’affaire des enregistrements fuités par le député islamistes Rached Khiari».

On notera cependant que le concerné a publié un post ce matin, pour démentir ces allégations et en affirmant qu’il compte saisir la justice pour que les auteurs de ces intox et leurs commanditaires soient poursuivis, dit-il.

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *