Le député islamiste Rached Khiari convoqué par la justice militaire

POLITIQUE Tunisie


43 Partages

Le député islamiste Rached Khiari (ancien Al-Karama), a été convoqué aujourd’hui, mardi 20 avril 2021, par le parquet militaire en tant qu’accusé, suite à la vidéo qu’il a publiée hier soir (avant de l’effacer cet après-midi), où il accuse le président de la république, Kaïs Saïed d’avoir bénéficié de financements étrangers (Etats-unis) pour sa campagne électorale, tout en affirmant avoir obtenu ces informations «par des parties américaines, après que le président leur ait tourné le dos pour se rapprocher de parties françaises»...

C’est ce qu’a annoncé le député dans un post publié sur sa page Facebook, en affirmant que la justice civile a ouvert une enquête et l’a convoqué, quant à elle, en tant que témoins, accusant au passage Kaïs Saïed d’être «intervenu auprès du parquet militaire, profitant de son poste de président et de chef des forces armées».

«Le parquet militaire sous la supervision direct de Kaïs Saïed convoque le député Rached Khiari en tant qu’accusé et non en tant que témoin, bien que le ministère public auprès du Tribunal de première instance ait ouvert une enquête dans cette même affaire et veut auditionner le député en tant que témoin», a-t-il écrit dans son post, en parlant de lui même à la 3e personne, et d’ajouter : «Poursuivre un député et vouloir l’emprisonner et saisir les preuves qu’il a en sa possession ne peut que semer le doute. Aujourd’hui, Rached Khiari est poursuivi pour une seule raison: « Comment as-tu obtenu tous ces documents? » Et aujourd’hui, il fait l’objet d’une grande pression».

En réaction, Seifeddine Makhlouf, président du bloc de la coalition islamiste, Al-Karama, a pris (sans surprise) la défense de son collègue et s’en est encore une fois pris au président de la république, notamment en l’accusant de «vouloir régler ses comptes en instrumentalisant la justice militaire».

Notons que Faouzi Daâs, directeur de la campagne électorale de Kaïs Saïed, a annoncé cet après-midi, avoir été convoqué par la justice militaire en tant que témoin, tout en rappelant avoir porté plainte contre ledit député, qui l’avait cité dans la vidéo, l’accusant d’avoir été l’intermédiaire pour recevoir l’argent des fameuses parties américaines et les donner au président Saïed…

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *