Le parquet militaire émet un mandat d’amener contre Rached Khiari

POLITIQUE Tunisie


46 Partages

Dans un post publié sur la page du député islamiste Rached Khiari, on indique que le parquet militaire a émis un mandat d’amener contre ce dernier, dans le cadre de l’enquête ouverte sur la vidéo qu’il a publiée avant-hier, où il accuse le président Kaïs Saïed d’avoir perçu de l’argent par des parties américaines pour financer sa campagne électorale.

Dans ce post publié tard dans la nuit du mercredi 21 avril 2021, on dénonce cette décision, en affirmant que le mandat d’amener a été émis sans que le concerné ne soit entendu, et en accusant le président d’avoir «instrumentalisé la justice militaire pour régler ses comptes avec ses adversaires politiques et étouffer cette affaire de financement étranger».

«Pour tous ceux qui nous interrogent sur le sort du député Rached Khiari, nous tenons à informer tout le monde que nous ne savons pas s’il est détenu ou s’il est libre, et que nous ne savons actuellement rien sur lui», lit-on encore dans ce statut, où l’on accuse aussi à la justice militaire, «qui est sous la tutelle de Saïed d’avoir devancer la justice civile, qui s’était également chargée de l’affaire pour lui couper la route et l’empêcher de révéler ce scandale au peuple ».

On rappellera au passage que l’ambassade des États-unis en Tunisie a publié un tweet pour démentir ces allégations, tout en affirmant que le gouvernement américain n’a pas financé la campagne du président Saïed.

Rappelons que la justice militaire avait convoqué, hier, le député islamiste en tant qu’accusé ainsi que Faouzi Daas, membre de la campagne électorale de Saïed, en tant que témoin, et ce après que ce dernier ait porté plainte contre Rached Khiari.

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *