Le procès de Abdessattar Hamdi, le tueur présumé de Jessica Cipolla, s’ouvre à Kasserine

societe Tunisie


6 Partages

Jessica Cipolla / Abdessattar Hamdi.

Le procès de Abdessattar Hamdi, le tueur présumé de Jessica Cipolla, en février 2019, à Grâce-Hollogne, en Belgique. Le compagnon de la victime et principal suspect, qui est rentré en Tunisie peu de temps après les faits, sera arrêté, à la mi-novembre de la même année, à la gare routière de Bab Saadoun, à Tunis. Jugé actuellement pour homicide volontaire avec préméditation par le tribunal de Kasserine, il risque la peine de mort.

Les faits : dans la nuit du 16 au 17 février 2019, Jessica Cipolla, 29 ans, dîne chez ses parents avec le fils de son compagnon. Ce dernier, qui n’est pas présent, se trouve dans un débit de boissons situé non loin de là. Après le dîner, Vincent Cipolla, le père de la jeune femme, la reconduit chez elle. C’est la dernière fois qu’il verra sa fille vivante.

Abdessattar Hamdi rentre ivre, une dispute éclate. Jessica craint le pire et appelle son papa qui entend des éclats de voix puis un long silence et ensuite les cris glaçants de sa fille. Arrivé en catastrophe, il retrouvera Jessica ensanglantée dans la salle de bain, grièvement blessée par plusieurs coups de couteau. Elle mourra peu de temps après…

Le suspect prend la fuite à bord du véhicule de la victime, en compagnie de son fils de 14 ans. Quelques semaines plus tard, le jeune garçon sera retrouvé dans la famille de son père, à Marseille, au sud de la France. Abdessattar Hamdi était, entre-temps, rentré en Tunisie. La suite on la connaît…

Arrivé depuis une semaine en Tunisie pour suivre le procès du meurtrier présumé de sa fille, Vincenzo Cipolla est aujourd’hui, vendredi 30 avril 2021, à Kasserine, pour suivre le déroulement de cette affaire très médiatisée en Belgique. Il est accompagné de journalistes belges.

I. B.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *