L’entreprise sportive de la semaine – Bobo Sport : aux petits soins des sportifs

SPORT
Logo OpenMedias 2020 .fig-media__legend {background-color: rgba(0,0,0,.7);font-size: .7125rem;line-height: 1.53846;color: #fff;padding: 5px;}.fig-media__credits {margin-left:5px;color: #ccc;font-style: italic;}
En partenariat avec OpenMedias

Avec plus de quinze années d’expérience en tant que cadre dans le secteur de la chirurgie orthopédique, Franck Trémoulet a créé son Entreprise Osmose il y a 12 ans. Basée à Toulouse, cette société a pour but de mettre en relation des fabricants d’implants articulaires et des chirurgiens spécialisés en orthopédie et dans les pathologies sportives.

De la chirurgie à Bobo Sport 

 « Étant moi-même féru de sport, j’ai lancé il y a 3 ans, en complément de l’activité chirurgicale principale, le concept Bobo Sport. L’idée est de mettre notre expérience médico-chirurgicale à disposition des sportifs de tous niveaux, amateurs comme professionnels, issus de différentes disciplines allant des pratiques douces (yoga ou Pilates) jusqu’aux sports extrêmes (foot US ou le crossfit) en passant par les sports plus traditionnels comme le football, le rugby, le handball, le volley ou le tennis », explique le dirigeant.

Sur le site internet de l’entreprise Bobo Sport, le sportif et les clubs peuvent retrouver toute une gamme de produits permettant de prévenir et guérir les différentes blessures inhérentes à la pratique physique (matériel de proprioception, rouleaux de massage, élastiques d’échauffement, pack de froid, bandes de straps et tapes, pansements, etc.) , ainsi qu’une gamme de produits d’hygiène.

Bobo Sport enrichit régulièrement son catalogue de ventes avec de nouveaux produits comme récemment avec les pistolets d’auto-massage Theragun, différentes solutions de cryothérapie et bientôt de nouvelles semelles rigides innovantes. « Les livraisons se font sous 24 h partout en France », précise Franck Trémoulet

Le Rugbyman Sofiane Guitoune confronté comme tant d’autres sportifs à de nombreuses blessures a eu recours aux services de l’entreprise et est même devenu ambassadeur de la marque.

Des trousses de secours personnalisables

Les petites associations sportives, qui accueillent chaque semaine des centaines de licenciés, sont rarement équipées en termes de trousses à pharmacie pour traiter les blessures bénignes survenues lors d’un entraînement ou d’un match. Pour pallier ce manque et apporter une solution appropriée, Bobo Sport confectionne des trousses de secours adaptées aux spécificités de chaque sport afin de réaliser les premiers soins avec du matériel adéquat. Une chaîne YouTube a même été créée en collaboration avec un kinésithérapeute spécialisé dans le sport pour expliquer les gestes de premiers soins à faire, et surtout ceux à ne pas faire !

Photo1 - Bobo Sport .fig-media__legend {background-color: rgba(0,0,0,.7);font-size: .7125rem;line-height: 1.53846;color: #fff;padding: 5px;}.fig-media__credits {margin-left:5px;color: #ccc;font-style: italic;}

Cette trousse peut ainsi être vendue vide et garnie « à la carte » en tenant compte des particularités propres aux différents sports, ou bien pré-remplie (straping, ciseaux chirurgicaux, soins par le froid, couverture de survie, etc.).

L’Orthoscoot : l’aide à la mobilité post-opératoire

Pour les personnes victimes d’une blessure au pied ou à la cheville, l’Orthoscoot est une solution leur permettant de rester mobiles et d’améliorer leur quotidien particulièrement au lendemain d’une intervention chirurgicale autour du pied et de la cheville.

« Généralement en chirurgie, l’intervention des laboratoires s’arrête à la sortie du bloc opératoire. Le patient se retrouve souvent sans réelles solutions en aval de la chirurgie. Je considère qu’il y a beaucoup de progrès à faire dans l’accompagnement du patient en post opératoire en visant notamment une meilleure mobilité et donc un plus grand confort. C’est pourquoi j’ai voulu développer en France le concept de l’Orthoscoot, utilisable de 7 à 77 ans que j’ai découvert en Allemagne lors d’un congrès européen de la chirurgie du pied et de la cheville en 2017 » explique Franck Trémoulet.

Les patients, qu’ils soient sportifs ou non, positionnent leur jambe blessée sur le repose-genou du tricycle (le seul marqué CE), poussent avec l’autre jambe d’appui et se dirigent grâce à un guidon équipé de freins à disque. L’Orthoscoot dispose d’un compartiment de rangement et d’un porte-béquilles latéral. L’Orthoscoot est actuellement utilisé par plusieurs joueurs du Top 14 et des joueuses de l’équipe de France féminine de handball, mais également par des sportifs amateurs suite, notamment, à des ruptures de tendons d’Achille, des fractures de la malléole ou de grosses entorses de la cheville.

Photo2 - Orthoscoot .fig-media__legend {background-color: rgba(0,0,0,.7);font-size: .7125rem;line-height: 1.53846;color: #fff;padding: 5px;}.fig-media__credits {margin-left:5px;color: #ccc;font-style: italic;}

L’Orthoscoot est également livré en seulement 24 heures partout en France. Après un montage simple et rapide, le sportif peut directement utiliser l’appareil qui a été conçu pour offrir une parfaite stabilité et une grande maniabilité.

Ce contenu est conçu et réalisé par OPENMEDIAS, la rédaction de la chaîne sport du Figaro n’a pas participé à sa réalisation. 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *