Les Etats Généraux du Livre en langue française : Tunis au cœur du monde francophone

A LA UNE Tunisie




Les Etats généraux du livre francophone s’inviteront les 23 et 24 septembre 2021 à Tunis, en marge du prochain Sommet de la Francophonie. Un événement littéraire d’envergure mondiale dont le programme sera annoncé cette semaine à l’occasion de la visite de sa commissaire générale Sylvie Marcé à Tunis.

Par Fawz Benali

Faisant partie du plan pour la langue française et le plurilinguisme du président français Emmanuel Macron, cet événement autour du livre en langue française est initié par le ministère français de la Culture et mis en œuvre par l’Institut Français avec la coopération de la Tunisie, de la Suisse, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Québec, de Wallonie-Bruxelles et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

La littérature, un pilier de la francophonie

L’événement qui devait se tenir à l’automne 2020 et qui a été reporté à cause de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), aura finalement lieu au mois de septembre 2021, toujours en marge du Sommet de la Francophonie qui s’organise cette année à l’île de Djerba, et qui promet d’être l’un des moments phares de la célébration du 50e anniversaire de la Francophonie.

Sous le commissariat général de Sylvie Marcé (ancienne présidente des éditions Belin et vice-présidente du Syndicat national de l’Edition), cet événement d’envergure mondiale réunira les différents acteurs du livre francophone (écrivains, éditeurs, libraires, institutions et associations culturelles …) dans l’objectif de mettre en valeur ce que le président Emmanuel Macron appelle « une littérature – monde » qui favoriserait la diversité de la création littéraire en langue française, et qui contribuerait à promouvoir le secteur éditorial francophone et à améliorer la circulation des livre aussi bien en papier qu’en version numérique. « Les francophones de tous les continents doivent pouvoir avoir un large accès à la création littéraire et intellectuelle en langue française », souligne la commissaire générale Sylvie Marcé qui sera d’ailleurs présente ce vendredi 18 juin à l’Institut Français de Tunisie (IFT), accompagnée d’Erol Ok (directeur de l’Institut Français de Paris) pour présenter le programme détaillé de l’événement.

Décloisonner l’espace éditorial francophone

Des ateliers professionnels et différents groupes de travail de plus de 200 personnes sont d’ores et déjà engagés dans le cadre de cet événement où, durant deux journées, seront abordées plusieurs thématiques liées à l’accès au livre et à la lecture, au renforcement de la diffusion des créations littéraires, au format numérique, à l’impact de la pandémie du Coronavirus sur le monde du livre … L’événement sera donc l’occasion d’échanger entre acteurs de différents horizons  et de proposer des initiatives et des projets qui pourraient mettre en avant le livre francophone. « L’ensemble de ces données, que nous sommes en train de rassembler, et qui seront complétées par une étude prospective à horizon 2030 et 2050, permettront de faire des propositions éclairées. », indique Sylvie Marcé.

22 pays seront représentés au comité de pilotage durant deux journées de travail collaboratif où seront attendus plus de 300 participants, dans l’objectif de toucher 300 millions de francophones à travers le monde.

L’événement sera suivi les 24 et 25 septembre prochain à Tunis par le Congrès mondial des écrivains de langue française qui se tiendra sous l’impulsion d’un comité littéraire composé notamment de l’écrivain et essayiste français Michel Le Bris et de l’écrivaine franco-marocaine Leila Slimani (Prix Goncourt 2016), où seront réunis des écrivains francophones issus des cinq continents.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *