Limogé par Mechichi de la présidence de l’Inlucc, Boukhris reçu par le président Saïed

POLITIQUE Tunisie




Le président de la République, Kais Saïed, a reçu, dans la soirée de ce lundi 7 juin 2021, au palais de Carthage, Imed Boukhris, limogé ce matin par le chef du gouvernement Hichem Mechichi, de la présidence de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc). Ils ont notamment discuté des «raisons» de ce limogeage controversé…

C’est ce qu’indique un communiqué de la présidence de la république, en précisant que M. Boukhris a fait part au chef de l’État, des difficultés qu’il a rencontrées et des motifs réels qui ont conduit à son limogeage.

Il a également rappelé les aspects juridiques qui n’ont pas été respectés dans la décision de limogeage, annoncé dans un communiqué publié sur la page Facebook de la présidence du gouvernement.

Rappelons que le limogeage du magistrat Imed Boukhris, en poste depuis août dernier et dont le motif n’a pas été précisé, a été vivement critiqué par de nombreuses parties, à l’instar du député Badreddine Gammoudi, président de la commission parlementaire de la réforme administrative, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption.

Ce dernier a affirmé que cette décision est «une preuve que la corruption en Tunisie est protégée par l’autorité politique» , tout en rappelant que Imed Boukhris avait récemment annoncé que des affaires de corruptions allaient être révélées et que l’Instance s’apprêtait à lancer une campagne pour vérifier les déclarations de biens de tous les hauts responsables de l’État.

Badreddine Gammoudi a également salué «l’intégrité, le courage et le patriotisme» de M. Boukhris, tout en dénonçant «ceux qui protègent les voleurs»

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *