Non-respect des mesures sanitaires en Tunisie : «Un suicide collectif !», déplore Pr Ben Alaya

societe Tunisie


4 Partages

Photos des rassemblements malgré la dégradation de la situation sanitaire…

Alors que la situation sanitaire en Tunisie continue à se dégrader, que le nombre de contaminations et des décès causés par le coronavirus est en hausse continue, face à des hôpitaux submergés, des soignants fatigués et une campagne de vaccination lente, de nombreux Tunisiens continuent à vivre comme si la pandémie n’avait jamais existé : rassemblements à tout va, déplacements, aucun respect de la distanciation et pas de port de masque… Pr Nissaf Ben Alaya, porte-parole du ministère de la Santé et observatrice au comité scientifique, dont elle était membre, décrit ce comportement comme un «suicide collectif !».

Réagissant aux photos qui circulent sur les réseaux sociaux, montrant des foules dans les souks, les marchés, les grandes surfaces, les cafés ou encore récémment, le rassemblement des supporteurs du Club africain (CA) pour s’acquérir le nouveau maillot du club, Nissaf Ben Alaya, qui dit rêver d’une prise de conscience collective a publié un post pour dénoncer tous les événements en contradiction avec les mesures de distanciation physique.

Pr Ben Alaya, qui a réitéré ses appels au respect des mesures , a exprimé son ras-le-bol dans un post publié hier, vendredi 30 avril 2021, en ses termes :

«Un suicide collectif, un vrai cauchemar : notre triste réalité, le non-respect des mesures
Je rêve d’une prise de conscience collective
Je rêve d’un peuple qui porte le masque
Je rêve d’un peuple conscient de la gravité de la situation
Votre liberté prend fin lorsque la vie des gens est menacée
😥😥😴😴

Protégez-vous !
».

Rappelons qu’à la lumière de la situation sanitaire inquiétante en Tunisie, les mesures sanitaires, à l’instar de la suspension des cours, le couvre-feu (22h-5h), l’interdiction de circuler en voiture à partir de 19h, ou encore le travail par groupe pour la fonction publique, ont été prolongées jusqu’au 16 mai. D’autres mesures ont également été annoncées, telle l’interdiction pour les cafés de servir à l’intérieur de leurs commerces, ou encore le confinement obligatoire de 7 jours dans des hôtels pour les voyageurs arrivant en Tunisie…

On notera aussi que le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, qui jusque-là, a rejeté l’éventualité d’un confinement général, a affirmé, dans un entretien avec Reuters, hier, qu’il pourrait envisager de décréter cette mesure, si cela devenait nécessaire…

Y. N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *