Où en est la vaccination en Afrique ?

Monde

L’Afrique compte pour actuellement 1% des 2,1 milliards de doses de vaccin administrées dans le monde, alors que la pandémie repart à la hausse dans certains pays du continent.

L’OMS a fait part de son inquiétude dans un communiqué hier soir. Alors que les nouvelles infections augmentent «d’une semaine sur l’autre», près de 90% des pays africains n’atteindront pas l’objectif mondial de vacciner un dixième de leur population d’ici septembre. Au moins 225 millions de doses de vaccins sont nécessaires en urgence pour que la majorité des pays puissent respecter ce délai.

Mais où en est la vaccination sur le continent africain ? L’Afrique compte pour environ 1% des plus de 2,1 milliards de doses administrées dans le monde. Seulement 9,4 millions d’Africains sont entièrement vaccinés, et seuls 2% des 1,3 milliard d’habitants du continent ont reçu une dose. Bien loin des 12% de la population mondiale. La dynamique de vaccination est également beaucoup moins forte que la moyenne mondiale, et plus loin derrière encore celle des pays de l’OCDE.

Ce faible taux de vaccination cache de grandes disparités. Quelques états insulaires comme les Seychelles ou la République de Maurice atteignent respectivement les taux de 71% et 20% de vaccination. Sur le continent, d’autres pays sont très en avance comme le Maroc. Avec presque 2 millions de doses administrées, le pays a vacciné près de 25% de sa population. Viennent ensuite la Guinée équatoriale, puis la Tunisie et l’Algérie, selon les derniers chiffres disponibles, avec 11%, 7% et 6% de leur population ayant reçue une première piqûre.

À l’inverse, certains pays comme la Gambie, le Gabon où le Sud Soudan sont très en retard avec seulement 41 000, 34 000 et 12 000 doses administrées, selon les comptages qu’effectue l’université Johns-Hopkins depuis le début de la pandémie. D’autres pays, comme le Tchad, viennent de lancer leur campagne de vaccination et n’ont donc pas encore de données accessibles.

Selon l’OMS, l’Afrique se trouve sous la menace imminente d’une 3ème vague. La pandémie tend à la hausse, particulièrement dans dix pays africains dont quatre qui enregistrent un bond de 30% d’une semaine à l’autre comme l’Afrique du Sud. Selon l’Institut national sud-africain des maladies transmissibles, plus de 9 000 nouvelles contaminations ont été recensées ces dernières 24 heures. Le pays compte désormais plus d’1,7 million de cas pour 57 410 décès, dont cent survenus au cours des dernières 24 heures. Avec l’Égypte, la Tunisie, l’Ouganda et la Zambie, le pays représente près des trois quarts des nouveaux cas enregistrés sur toute l’Afrique.

La vaccination devient donc plus que nécessaire, et même si les chiffres sont encore très faibles, l’Agence de crise de l’Union africaine a rehaussé ses objectifs de vaccination à la fin de l’année 2021 de 20 à 40%. Emmanuel Macron a quant à lui affiché une ambition de 60% de vaccination en Afrique à la fin du premier trimestre 2022. Le G7 a annoncé par la voix du gouvernement britannique vouloir fournir un milliard de doses de vaccins aux pays pauvres. Les États-Unis se sont engagés à en fournir la moitié, soit 500 millions de doses de Pfizer-BioNTech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *