Roland-Garros : Les Bleuets font carton plein chez les messieurs

SPORT

La jeune garde tricolore a brillé dans le tournoi juniors avec les titres en simple et en double.

A Roland-Garros,

Arthur Fils, 17 ans ce samedi, a pu fêter dignement son anniversaire. Pourtant en fin de matinée Luca Van Assche ne lui avait pas fait de cadeaux, lui infligeant une sévère défaite 6-4, 6-2 dans la finale 100% tricolore du simple. Quelques heures plus tard, associé à son copain Giovanni Mpetshi Perricard, Fils a survolé la finale du double contre le duo belgo-ukrainien Martin Katz et German Samofalov (7-5, 6-2) en 1h04. Et a pu vraiment savourer.

Historique, cette édition 2021 le restera pour le piteux bilan des joueurs et joueuses de l’élite (aucune représentant a 3e tour), mais aussi pour les performances de la jeune garde. Les Tricolores ont ainsi trusté à 100% le dernier carré en simple. Une première en Grand Chelem. Et c’est Luca Van Assche, 17 ans, qui a succédé à Geoffrey Blancaneaux, dernier Français vainqueur en 2016. Il succède aussi à Henri Leconte, Paul-Henri Mathieu, Richard Gasquet ou encore Gaël Monfils qui font partie des 14 juniors qui ont triomphé dans cette catégorie Porte d’Auteuil. «Je savais que j’avais les capacités pour le gagner, a glissé le lauréat. Comment expliquer cette montée en puissance ? J’ai pris beaucoup d’expérience, surtout en jouant les qualifications à Roland (défaite au 1er tour). J’étais concentré et je savais que j’avais le potentiel pour gagner. Je m’en suis servi et suis très content d’avoir gagné.»

Luca Van Assche passe son bac philo lundi

Lundi, c’est un autre match qui l’attend. «J’ai le bac de philo lundi à 8 heures. Je pense que cela va bien se passer, j’espère (sourire). Ensuite, j’aurai le grand oral la semaine d’après. C’est pour terminer ma scolarité au lycée. Mes parents poussent pour que je continue. Ce n’est pas une option d’arrêter l’école à 17 ans. Ma carrière vient tout juste de commencer». La tête et les jambes. Le Bleuet veut donc continuer ses études à l’université avec un emploi du temps aménagé pour lui permettre de poursuivre ses rêves de tennistiques. «Je sais que ce n’est qu’une étape. J’ai déjà commencé à jouer des Futures cette année (3e division pro). J’ai pu jouer de gros tournois avec des wild card, grâce à la FFT (Montpellier, Roland-Garros). Pour le futur, je vais jouer des Challengers (2e division pro), et j’espère monter au classement pour jouer les plus gros tournois.»

Arthur Fils a impressionné

Arthur Fils, 16 ans, sa victime du jour a affiché de belles promesses, en faisant tomber notamment l’Australien Bernard Tomic (6-7, 7-6, 6-3) au premier tour des qualifications. Vainqueur de l’Orange Bowl en décembre 2020, il est devenu le quatrième tricolore à remporter cette épreuve après Guy Forget (1982), Gianni Mina (2009) et Hugo Gaston (2017). L’Essonnien est l’un des grands espoirs de la génération 2004 du tennis tout comme son compère Giovanni Mpetshi Perricard (qui s’entraîne également au CNE avec lui), Même si une grande carrière chez les juniors n’est pas automatiquement synonyme d’une grande réussite chez les professionnels, il n’en reste pas moins que dans la sinistrose ambiante des bonnes nouvelles tricolores sont toujours bonnes à prendre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *