Rugby – Kieran Read, ancien capitaine emblématique des All Blacks, raccroche les crampons

SPORT

Un grand nom du rugby mondial tire sa révérence. Le double champion du monde néo-zélandais Kieran Read a annoncé samedi, à l’âge de 35 ans, mettre un terme à sa riche carrière, au cours de laquelle il a porté à 127 reprises le maillot noir des All Blacks. Il est le troisième Néo-Zélandais le plus capé derrière Richie McCaw (148 sél.) et Keven Mealamu (132 sél.). «J’ai hâte de rentrer en Nouvelle-Zélande et de passer du temps avec ma famille», a sobrement déclaré le troisième ligne, qui s’était lancé l’an dernier un dernier défi dans le championnat japonais.

» LIRE AUSSI – Les joueurs néo-zélandais dévoilent leur alternative à la vente d’une partie des All Blacks

Auteur de 26 essais en sélection, Read a soulevé la Coupe du monde à deux reprises, en 2011 et 2015, et a été désigné meilleur joueur du monde en 2013. Il avait mis un terme à sa carrière avec les All Blacks après la Coupe du monde 2019 au Japon, où la Nouvelle-Zélande avait été balayée en demi-finale par l’Angleterre avant de décrocher la troisième place contre le pays de Galles.

Celui qui avait hérité du brassard de capitaine des All Blacks après la retraite de Richie McCaw a également remporté à quatre reprises, avec les Crusaders, le Super Rugby, le championnat des provinces de l’hémisphère Sud.

«Merci, Reado. Nous te souhaitons le meilleur dans ta vie en dehors du rugby professionnel», ont commenté sur Twitter les All Blacks, dont il est le troisième joueur le plus capé de l’histoire. Une autre légende néo-zélandaise, le demi d’ouverture Dan Carter, avait raccroché les crampons en février, à l’âge de 38 ans.

(Avec AFP)

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *