Rugby – Top 14 – Tops/flops Montpellier-Toulon : Ngandebe sort de sa boîte, Serin se manque

SPORT

TOPS

Montpellier enchaîne encore
Si le maintien est désormais à portée de mains (le classement ici), Montpellier peut célébrer ce succès bonifié face à Toulon. Imperturbables, les hommes de Philippe Saint-André ont encore livré un match plein, au cœur d’une semaine à trois matches pour eux. De bon augure en vue de la finale de Challenge Cup face à Leicester, le 21 mai prochain. Face à Toulon, c’est d’ailleurs une huitième victoire consécutive toutes compétitions confondues que se sont offert les Cistes.

Ngandebe sort de sa boîte
Initialement annoncé sur le banc face à Toulon, Gabriel Ngandebe a vécu, à l’image de ses coéquipiers, une belle soirée. Il a d’abord bénéficié du forfait de Vincent Rattez, pour débuter sur l’ailer gauche. L’ailier français aura bien saisi sa chance, inscrivant un essai (20e) et délivrant une passe décisive au pied pour Reinach (59e) sur un coup de pied de recentrage. Auteur d’une prestation solide, il a porté le MHR vers le succès.

Le pied, c’est la clé 
Nul doute que l’analyse vidéo a tourné à plein régime depuis dimanche à Montpellier. Particulièrement inspirés, les Cistes ont trouvé quatre fois le chemin de l’en-but adverse. Et un dominateur commun se dégage sur trois des quatre essais inscrits : le jeu au pied. Dans le dos de la défense d’abord, sur les deux premiers essais (Vincent, 8e; Ngandebe, 20e), puis dans la profondeur sur le troisième essai (Reinach, 59e). Une alternance qui aura fait mouche et déstabilisé une défense toulonnaise en difficulté.

» LIRE AUSSI – Face à Toulon, Montpellier fait un pas décisif vers le maintien

FLOPS

Le RCT n’y arrive toujours pas à Montpellier
Neuf ans de disette. De nouveau battu sur la pelouse de Montpellier, le Rugby Club Toulonnais poursuit sa série noire au GGL Stadium, où il ne s’est plus imposé depuis septembre 2012. Difficile d’espérer renverser Montpellier ce mardi avec pas moins de 18 pénalités concédées et un match globalement manqué.

La demi-heure cauchemardesque du RCT
Si Toulon a manqué le coche, c’est en partie à cause d’une première période catastrophique. Des lancers en touche pas assurés, une indiscipline coupable (Ollivon averti d’un carton jaune, 20e), et des en-avants à la pelle… Toulon a vécu une première demi-heure cauchemardesque, ne parvenant jamais à inverser le rythme de la rencontre. Et, sans une intervention décisive d’Hoarau sur un ballon porté adverse, l’addition aurait pu être bien plus corsée à la pause. C’est presque miraculeusement que les Toulonnais n’accusaient qu’un retard de 7 points à mi-chemin, après un essai en force de Taofifenua (40e).

Serin dans un jour sans
Parmi les leaders techniques du RCT, Baptiste Serin aura vécu un match bien compliqué sur la pelouse de Montpellier. A l’image de l’ensemble de ses coéquipiers, il a manqué de justesse dans ses gestes habituellement si précis. «C’était un non-match de notre part. On est tous passé à côté. On a été bouffés dans les rucks, dans l’engagement. C’est très frustrant. On a grillé un joker», confiait-il à l’issue de la rencontre au micro de Canal+. Une analyse pleine de justesse, loin de la prestation indigeste du RCT.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *