Scan Sport – Après la polémique Youssoupha, un rappeur niçois propose un hymne pour les Bleus et se fait attaquer

SPORT

Si Didier Deschamps a affirmé ce lundi sur RMC trouver «bien» la chanson composée par Youssoupha pour la présentation de ses 26 joueurs retenus pour l’Euro (11 juin – 11 juillet), le choix de l’artiste par la FFF pour chanter les Bleus a fait polémique en raison du passé sulfureux de l’artiste. A tel point que Noël Le Graët en personne a dû s’en expliquer. «Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus. Personnellement, je l’ai découvert. Certains aiment le rap, d’autres moins. Youssoupha est un bon rappeur qui, comme d’autres, a pu avoir des paroles déplacées. Je crois que nous n’aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d’habitude, sans communication», a regretté le président de la FFF dans Le Parisien.

»LIRE AUSSI – Le choix du rappeur Youssoupha pour chanter les Bleus suscite la polémique

Kaotik 747, un rappeur niçois, a proposé son propre hymne, intitulé «Allons enfants de la patrie». Plusieurs députés LR ont demandé à Noël Le Graët de choisir le titre de Kaotik 747 pour accompagner les Bleus à l’Euro. «Contrairement au rappeur Youssoupha, Kaotik a confié vouloir réunir toute la France « sous un même drapeau », ce drapeau tricolore qu’il affectionne tant», écrivent les 10 députés dans un courrier signé par Marine Brenier, Constance Le Grip, Maxime Minot et Olivier Marleix. «Nous avons entendu son amour de la patrie et sa volonté de fédérer» au travers de ce morceau, ajoutent les députés LR, qui font part de leur «soutien» au rappeur pour «porter l’hymne français» lors du tournoi continental. Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a de son côté posté une photo de lui avec le rappeur pour lui dire «tout (son) soutien». L’hymne du Niçois, qu’il présente déjà comme «officiel»,  compte plus de 94.000 vues sur YouTube.

»LIRE AUSSI – Kaotik 747, le rappeur niçois invité à manifester avec les policiers devant l’Assemblée nationale

[embedded content]

Accusé par L’Obs d’effectuer régulièrement un geste apparenté à l’ultra-droite américaine et au Ku Klux Klan, le rappeur s’est défendu de cette polémique ce lundi : «Je me rends compte qu’il n’est pas bon d’être issu de l’immigration, il n’est pas bon de dire merci à Marianne et merci à la France de m’avoir adopté, de m’avoir donné une chance de m’en sortir dans la vie, de donner cette même chance à mes enfants», a-t-il assené sur CNews. «Quand j’ai vu cet article, j’ai eu beaucoup de mal à dormir. Mettre mon nom à côté des sombres heures de l’histoire américaine… On instrumentalise un signe pour dire que soit disant je valide les idées du Ku Klux Klan. J’ai contacté L’Obs. On a discuté avec le directeur adjoint de la rédaction. Il a avoué que c’était une erreur qu’il a appelé ‘une légèreté’. Je lui ai demandé d’enlever mon nom de famille parce que j’ai subi des pressions et des menaces de mort. Ça m’a été refusé. Je n’ai pas donné mon accord pour faire ce papier. Ils ont interprété ce signe comme ils le voulaient en prenant une photo des policiers», poursuit le rappeur, récemment invité à manifester avec les policiers devant l’Assemblée nationale.

«On essaye de me tuer médiatiquement, parce qu’il ne fait pas bon dire ‘j’aime la France’»

Kaotik

«J’aurais aimé qu’ils choisissent des photos avec mon ami Soprano ou les photos avec les membres d’IAM faisant le même signe ou mes amis joueurs de foot de l’OGC Nice. Ce signe je l’ai pris de la plongée sous-marine. Il veut juste dire ‘tout va bien’ parce que je fais du rap positif. On essaye de me tuer médiatiquement, parce qu’il ne fait pas bon dire ‘j’aime la France’. Je suis rien, je ne suis pas signé par des maisons de disque. J’envoie un message à tous les abonnés de ce magazine : allez enquêter sur ma vie pour voir tout ce que j’ai fait pour les enfants malades, pour la police, pour les pompiers», conclut-il.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *