Scan Sport – Didier Deschamps réagit à l’hymne de Youssoupha : «je l’ai écouté, je le trouve bien»

SPORT

C’est un débat qui a animé ces derniers jours. Avec l’annonce, mardi 18 mai, des 26 Bleus retenus par Didier Deschamps pour le prochain Euro (11 juin-11 juillet), les réseaux sociaux de l’équipe de France dévoilaient une vidéo avec chacun des joueurs dessinés, accompagnée par une musique interprétée par le rappeur Youssoupha. Invité ce lundi sur RMC, le sélectionneur a pu donner son avis sur l’hymne qui accompagnera les Tricolores pendant l’été. «Je l’ai écoutée, je la trouve bien, après je ne vais pas rentrer dans des débats, s’est expliqué Didier Deschamps. Quand ça ne me concerne pas, quand je ne sais pas, je me la ferme».

Car effectivement des débats il y en a eu. Cet hymne sérieux et loin d’être festif, que la plupart des suiveurs de l’équipe de France ont aimé, a été beaucoup moins apprécié par d’autres. Y compris au sein même de la Fédération française de football. Noël Le Graët, voyant que certaines personnalités politiques, notamment du Rassemblement National, s’insurgeaient contre la chanson de Youssoupha, décidait de rétropédaler, rejetant la faute sur l’équipe marketing de la FFF. «Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus, détaillait le président de la FFF au Parisienle 26 mai. Je crois que nous n’aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d’habitude, sans communication».

Jordan Bardella, vice-président du RN, avait déclaré sur France Info le 20 mai que «Benzema avait un jour dit que Didier Deschamps cédait à une partie raciste de la France. Eh bien je pense qu’on a cédé aujourd’hui à une partie racaille de la France en choisissant Youssoupha». «Ça me choque qu’on choisisse quelqu’un comme cela pour représenter la France à l’Euro», poursuivait-il, rappelant ses menaces de mort envers Eric Zemmour et ses appels au viol contre Marine Le Pen.

Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, dont les relations sont assez froides avec Noël Le Graët, avait immédiatement répondu à Jordan Bardella : «Youssoupha est un chanteur militant qui dénonce le racisme et qui est pour la diversité. Cela tombe bien parce que le sport partage ces valeurs, et plus spécifiquement la Fédération française de football, qui défend, dans son équipe de France qualifiée pour l’Euro, cette pluralité, cette représentativité des différents visages de la France».

En réponse, le rappeur niçois Kaotik a, depuis, proposé sa version de l’hymne des Bleus. Un titre beaucoup plus rassembleur qui rencontre un certain succès sur les réseaux sociaux. 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *