Scan Sport – Floride: les femmes transgenres bannies des compétitions sportives scolaires

SPORT

«Nous pensons qu’il est essentiel de préserver l’intégrité de ces compétitions», a déclaré Ron DeSantis en signant la nouvelle loi interdisant aux femmes et aux filles transgenres de participer à des compétitions féminines sportives dans des établissements publics, au moment où débute aux Etats-Unis le «mois des fiertés», qui célèbre chaque année les droits des personnes homosexuelles, lesbiennes, bisexuelles et transgenres (LGBTQ).

«En Floride, les filles vont pratiquer des sports de filles, et les garçons des sports de garçons»

Ron DeSantis

«En Floride, les filles vont pratiquer des sports de filles, et les garçons des sports de garçons», a assuré le gouverneur républicain de Floride. «Nous allons nous baser sur la biologie et non pas sur l’idéologie quand il s’agit de faire du sport.» La mesure, qui entrera en vigueur le 1er juillet, impose aux filles et aux jeunes femmes d’indiquer leur sexe biologique, à l’aide de leur certificat de naissance, pour s’inscrire dans une équipe. «Effroyable», a réagi sur Twitter l’élu démocrate local Carlos Smith, qui se revendique homosexuel et latino. «Cela nourrit la transphobie et met en danger des enfants vulnérables sans raison», a-t-il ajouté.

«Les enfants transgenres sont des enfants; les filles transgenres sont des filles. Comme tous les enfants, elles méritent l’opportunité de faire du sport avec leurs amis et de faire partie d’une équipe», a commenté Alphonso David, président de l’association de défense des droits des personnes LGBTQ The Human Rights Campaign. L’organisation a fait part de son intention de contester l’adoption de cette loi devant les tribunaux.

La Floride devient le dernier Etat en date à prendre ce type de mesures, des textes comparables ayant été introduits ces derniers mois dans une vingtaine d’Etats républicains. En parallèle, plusieurs Etats conservateurs, comme l’Arkansas, ont pris des mesures pour priver les mineurs transgenres des traitements hormonaux nécessaires à leur transition. Le président américain Joe Biden s’est positionné sur le sujet, promulguant au premier jour de son mandat un décret visant à «prévenir et combattre les discriminations sur la base de l’identité de genre ou l’orientation sexuelle».

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *