Tennis – Roland-Garros – Couacaud, Tan, Tsitsipas: 5 raisons de suivre la journée à Roland-Garros ce mardi

SPORT

Serena Williams (n°7) opposée à la Roumaine Mihaela Buzarnescu, Alexander Zverev (n°6) en lice contre le Russe Roman Safiulin, Daniil Medvedev (n°2, programmé en nocturne contre l’Américain Tommy Paul) toujours sur un fil quand il doit jouer sur terre battue ou le duel entre Karen Khachanov et Kei Nishikori, la 4e journée des Internationaux de France, ce mercredi ne manque pas d’intérêt.

Pour Enzo Couacaud. Au sein d’une délégation bleue décimée, il a été la surprise du début de tournoi. Enzo Couacaud (177e au classement ATP), a bien utilisé son carton d’invitation. Il a sorti Egor Gerasimov, remporté son tout premier match en Grand Chelem («C’était un peu presque un mythe pour moi de réussir enfin à jouer un tableau de Grand Chelem») et partagé son plaisir avec un public conquis. Au menu de son 2e tour, l’Espagnol Pablo Carreno Busta (tête de série n°12).

Pour Caroline Garcia. A l’image de Gaël Monfils, la Lyonnaise est à la recherche de l’étincelle lui permettra de retrouver du jeu et de la régularité. Après un 1er tour solide durant lequel elle a pu profiter du soutien du public, Caroline Garcia croise la Slovène Polona Hercog (73e mondiale). Une joueuse qu’elle avait dominée au 1er tour du dernier Open d’Australie : «C’est un match intéressant. Si elle a battu Bertens c’est qu’elle a des qualités sur terre battue. Je pense que cela va être un match tactique et physique.»

Pour Stefanos Tsitsipas. Le Grec (tête de série n°5), lauréat des tournois de Monte-Carlo et de Lyon, demi-finaliste de la dernière édition est l’un des joueurs phares du tournoi. A l’ombre du haut du tableau dans lequel cohabitent Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer, Stefanos Tsitsipas peut monter en puissance, en confiance. «Quand je joue, je veux toujours faire la surprise dans le tournoi.» Face à lui, ce mercredi, Pedro Martinez (103e mondial).

Pour Harmony Tan. Au cœur d’un tennis français en mal de résultats et de sourires, Harmony Tan (24 ans ; 104e mondiale) s’est illustrée en éliminant Alizé Cornet au 1er tour. Sa plus belle victoire. Sa première dans un tableau du Grand Chelem. Au 2e tour, cette pianiste de talent (huit ans de conservatoire) défiera la Tchèque Marketa Vondrousova (tête de série n°20). En s’appuyant sur un jeu atypique : «Je ne joue pas comme toutes les joueuses en frappant toutes les balles. J’essaie de varier le plus possible avec les effets, les prises de balle, j’utilise beaucoup le slice et surtout l’amortie. Ca dérange certaines joueuses aujourd’hui.»

Pour Cristian Garin. Le Chilien (24 ans ; 23e mondial) figure parmi les jeunes joueurs à suivre sur ce tournoi. Vainqueur du tournoi juniors 2013, il a fait de la terre battue sa spécialité (les 5 titres qui figurent à son palmarès ont été remporté sur cette surface). Au 1er tour, il s’est débarrassé de l’Argentin Juan Ignacio Londero en 4 sets. Ce mercredi, pour une place au 3e tour, il affrontera l’Américain Mackenzie McDonald, issu des qualifications (119e au classement ATP).

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *