Tennis – Roland-Garros – Le tennis italien est (encore) à la fête à Roland-Garros

SPORT

A Roland-Garros,

Si le vétéran Fabio Fognini, a chuté vendredi au 3e tour, surpris par l’Argentin Fabio Fognini en trois sets, les Italiens sont (encore) à la fête lors de ces Internationaux de France. En 2020, à Roland-Garros, cinq Azzurri s’étaient sont glissés au troisième tour. Ce qui constituait une première depuis 1955 et un record dans l’ère Open. Jannik Sinner avait poursuivi l’aventure jusqu’en quarts. Même chanson cette année avec cinq Azzuri au troisième tour, dont quatre en lice ce samedi. Sur les traces de Nicola Pietrangeli, (1959 et 1960) et Adriano Panatta (1976), derniers vainqueurs transalpins Porte d’Auteuil.

Marco Cecchinato défie le prodige Lorenzo Musetti
Une certitude, il y aura déjà un Italien en 8es de finale. Cecchinato – Musetti, c’est un combat de générations entre Cecchinato, 28 ans, et le prodige Musetti, 18 ans. Le Palermitain Cecchinato, alors 72e mondial, s’était hissé jusqu’en demi-finales de l’édition 2018, faisant tomber au passage Novak Djokovic. Il n’a jamais franchi ailleurs un tour en Grand-Chelem à l’Open d’Australie, Wimbledon et l’US Open ! A Roland-Garros, outre son coup d’éclat, il avait atteint le 3e tour l’an dernier. Il peut faire mieux en 2021, même s’il ne part pas favori contre le lauréat de l’Open d’Australie juniors 2019, Lorenzo Musetti. Sorti des qualifications à Rome en 2020, Musetti avait remporté ses deux premiers matchs sur le grand circuit face à Stan Wawrinka et Kei Nishikori. Depuis, le natif de Carrare a intégré le top 100 et pour son premier tournoi du Grand Chelem, a déjà atteint le cap du 3e tour. Pas le dernier assurément.

Jannik Sinner peut voir loin
Annoncé déjà comme un futur numéro 1 mondial, l’ancien skieur a souffert le martyr pour se débarrasser en cinq sets de l’obstacle Pierre-Hugues Herbert au 1er tout en effaçant une balle de match. Il a encore laissé un set en route au tour suivant face à son compatriote Gianluca Mager. Il assure monter en puissance : «Aujourd’hui, je pense que mon niveau de tennis s’est amélioré entre le premier tour et le deuxième tour. C’est peut-être un grand mot, mais bien sûr, ça m’a boosté et je suis ici pour jouer le troisième tour et je ne pense plus en arrière. J’essaie d’élever mon niveau, de m’améliorer jour après jour.»  Ce sera samedi face au Suédois Mikael Ymer. Premier joueur né au XXIe siècle vainqueur d’un tournoi sur le circuit principal (Sofia 2020), finaliste du Masters 1000 de Miami, Sinner a été le plus jeune à atteindre les quarts à Paris depuis Novak Djokovic en 2006 et le premier à les rallier pour sa première participation depuis un certain Rafael Nadal. Demi-finaliste à Barcelone et perdant valeureux face à Nadal à Rome, il a continué sa progression et intégré le Top 20 mondial à 19 ans.

Matteo Berrettini retrouve son meilleur niveau
Le numéro 1 italien pourrait retrouver Roger Federer en 8e de finale. Avant cela, il faudra déjà faire le travail face au Coréen Soomwoo Kwon pour s’offrir un premier 8e de finale Porte d’Auteuil. Il avait quitté Roland Garros dès le second tour, à l’automne dernier. Neuf mois plus tard, le Romain impressionne. Le 9e mondial, tranquille vainqueur de Federico Coria (6–3, 6–3, 6–2), a fait part de sa confiance du moment : «L’année dernière, je n’étais pas au meilleur moment de ma carrière, j’avais eu beaucoup de blessures. Ce n’était pas une année facile pour n’importe qui. Quand je regardais autour de moi d’un point de vue du tennis, je ne voyais que des bulles. Parfois, j’étais heureux de jouer les deux tournois, mais ce n’était pas l’atmosphère la plus formidable. Maintenant je me réjouis à l’avance de jouer les prochains matchs, les prochains tournois parce qu’en fin de compte, maintenant, je sens que je suis de retour.» En patron du tennis italien à 24 ans. Roger Federer est prévenu.

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *