Top 14 : Racing-Stade Français en direct

SPORT

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

55e : Le Racing est sanctionné sur cette mêlée. Segonds va en touche. Un double changement est effectué avec les sorties d’Azagoh et Burban, remplacés par De Giovanni et Godener. 
54e : Sortie de Taofifenua, remplacé par Zebo sur l’aile gauche. 
54e : Le Racing se met à la faute en ne respectant par le couloir en touche. Macalou joue vite. Les Parisiens poussent mais un en-avant est finalement commis : ballon rendu aux Ciel et Blanc. 
52e : Jeu au pied de Le Garrec derrière un regroupement. C’est contré par Macalou qui veillait au grain. Le ballon sort en touche devant les 22 mètres des locaux. Dans la foulée, Le Garrec joue de nouveau au pied mais trouve une touche directe ! 
51e : Sortie de Gomes Sa, remplacé par Oz. 
51e : Nouvelle position de hors-jeu signalée à l’encontre de la défense parisienne. Le Racing prend les points et Le Garrec ne tremble pas face aux perches : 38-7 !
48e : Sorties de Baubigny et Machenaud, remplacés par Le Guen et Le Garrec. 
48e : Joris Segonds s’élance pour sa première tentative : ça passe ! 35-7. 
47e : Sortie de mêlée contestée par Burban, venu plaquer Machenaud, coupable d’un en-avant. Les Parisiens tentent de partir à l’assaut des 22 mètres adverses avec un avantage en cours. Le ballon revient sur la droite vers Naivalu, plaqué à 5 mètres avant de finir derrière la ligne ! Paris débloque son compteur !
46e : En-avant commis par Azagoh et ballon rendu au Racing, très peu mis en danger depuis le début de la rencontre. 
45e : Sortie de Kakovin, remplacé par Moses Alo-Emile. 
44e : L’essai est transformé : 35-0 pour les locaux qui poursuivent leur chemin en solitaire. 
43e : L’essai est re-visualisé à la vidéo… Bernard Le Roux est placé devant Kolingar et semble empêcher de défendre selon l’arbitre vidéo. L’essai est accordé !
43e : Ballon bien capté par Bird et ballon porté enclenché par les Racingmen… Kolingar s’extraie du regroupement et file en terre promise !! 33-0 ! 
42e : D’entrée, les Parisiens sont sanctionnés. Kremer se met à la faute : pénalité pour le Racing, qui va en touche. 
Un changement a été effectué à la pause par les Racingmen. Sortie de Ben Arous, remplacé par Kolingar. 
Les joueurs des deux équipes sont de retour sur la pelouse pour cette deuxième période. Et le coup d’envoi de la seconde période est donné à l’instant par les Racingmen ! C’est reparti !
40e : Mêlée qui ne se joue pas dans un premier temps. Dans un second temps, Machenaud écarte vers l’aile droite. Thomas est servi et le ballon sort en touche. C’est la pause !

39e : Sur la touche en faveur du Racing, le ballon est volée par Macalou ! Les Parisiens gagnent les 40 mètres adverses mais reculent finalement. Excellente défense du Racing, décidément dans son match. Un en-avant est même commis par Naivalu : mêlée en faveur des Ciel et Blanc. 
38e : Sur la touche parisienne, le ballon est volé par l’alignement adverse ! Les Racingmen obtiennent même une pénalité et se dégagent par l’intermédiaire de Russell. 
37e : Nouvelle faute pour le Racing : c’est un hors-jeu. Paris retourne en touche. Et les Parisiens sont de retour à 15 avec Latu et Burban qui font leur retour. 
35e : La défense du Racing fait reculer l’offensive parisienne. Mais une position de hors-jeu est signalée à l’encontre des Ciel et Blanc. Segonds tente un par-dessus mais c’est récupéré par la défense du Racing. Nouvelle pénaltouche pour Paris.
34e : Sur la tentative de ballon porté, les Racingmen se mettent à la faute en talonnant à la main. Nouvelle touche pour les Parisiens. Da Silva trouve les bras de Gabrillagues et nouveau ballon porté enclenché. 
32e : Retour de Naivalu sur la pelouse pour le Stade Français, qui n’est plus qu’à 14. Retour également de Beale à l’arrière pour le Racing. 
32e : Nouveau renvoi cafouillé par les Racingmen et le Stade Français en profite et montre les muscles cette fois-ci. Les avants entrent en action mais n’y arrivent pas. Retour à une pénalité. Les Parisiens vont en touche. 
30e : Machenaud enquille et ajoute deux nouveaux points : 28-0 !
29e : Les essais s’enchaînent pour le Racing qui poursuit son cavalier seul !! Belle sortie de mêlée avec Fickou, pris par Danty et Waisea. Le ballon est écarté jusqu’à l’autre aile vers Russell qui réalise une superbe passe sautée et c’est Zebo qui termine le travail en coin ! 26-0 !
28e : Sur la mêlée, les Parisiens et Kakovin sont de nouveau sanctionnés. Le Racing reprend la mêlée. 
27e : Sortie de Burban, remplacé par Da Silva. 
26e : Quatre minutes après le premier carton, nouvelle faute parisienne et nouveau carton jaune pour fautes accumulées. C’est Latu qui est sanctionné pour avoir tenté de gratter illicitement le ballon. 
26e : Nouvelle faute parisienne commise par Waisea. Russell tape en touche. 
25e : Bonne mêlée parisienne et départ au ras de Macalou. Mais, une fois de plus, la défense du Racing s’illustre. Le Stade Français joue au pied. 
23e : Les esprits s’échauffent après un accrochage entre Lapègue et Thomas. Danty intervient. Retour à un en-avant de passe de Vakatawa vers Thomas. 
22e : Sortie de Tanga, remplacé par Lauret. Un protocole commotion est également en cours pour Beale, remplacé par Zebo. Pour le Stade Français, Matera sort remplacé par Kremer.
22e : Plaquage en l’air de Naivalu : c’est un carton jaune à l’encontre de l’ailier parisien. 
22e : Les Parisiens se mettent de nouveau à la faute avec un plaquage en l’air de Naivalu sur Beale. Arbitrage vidéo en cours…
20e : Machenaud, dans un grand soir, réussit de nouveau son coup de pied : 21-0 !

18e : C’est la débandade pour le Stade Français ! Après un ballon porté bien défendu par les Parisiens, le ballon est sorti vers Thomas qui évite la touche, donne à Tanga. Succession de passe et Machenaud finit dans l’en-but ! 19-0 !
17e : Touche bien négociée par les Racingmen qui sont de nouveau dans les 22 mètres adverses. Mais cette fois-ci le ballon est récupéré par les Parisiens, qui se dégagent par l’intermédiaire de Segonds, qui trouve une belle touche, dans le camp adverse. 
16e : Nouvelle faute signalée contre les Parisiens, la quatrième de la rencontre. Jonathan Danty est fautif et fait part de son mécontentement à l’arbitre : il fait perdre 10 mètres à son équipe. Le Racing repart en touche. 
14e : Les Parisiens tentent de se rassurer par le jeu mais sont déstabilisés par la grosse défense du Racing. Segonds est contraint de jouer au pied mais Russell veille et récupère pour les locaux.
12e : Maxime Machenaud s’élance pour la transformation en coin… Et passe sa deuxième tentative ! 14-0 !
11e : Séquence de jeu au ras initiée par les avants du Racing 92. La défense parisienne veille et les ballons sont écartés vers Russell qui décale Vakatawa qui fixe et donne à Thomas : essai en coin !!
9e : Nouvelle faute parisienne avec Waisea qui vient talonner à la main un ballon dans un regroupement consécutif à un plaquage de Lapègue sur Thomas. Le Racing regagne les 22 mètres adverses. 
8e : Alors que le ballon avait été volé en touche par Azagoh, Segonds joue au pied mais se trompe dans son choix : le cuir sort en ballon mort. Mêlée aux 40 mètres pour le Racing. 
7e : Après un passage par la vidéo, la pénalité est annulée : Danty ayant agrippé le bras de Bird dans la lutte aérienne, la pénalité est retournée. 
7e : En-avant commis par les Racingmen sur le renvoi et repris devant par Vakatawa : pénalité pour les Parisiens qui prennent les points.
6e : Machenaud transforme sans trembler au pied des perches : 7-0 !
5e : Baubigny trouve Bird sur la touche et un ballon porté se met en place… Fickou est servi et casse un plaquage de Danty d’un raffut pour filer aplatir entre les perches !! Le Racing prend d’entrée les devants !
4e : La première mêlée est chahutée mais est donnée à rejouer par Monsieur Charabas. Machenaud introduit le cuir sur la seconde mêlée et c’est une pénalité contre les avants Parisiens. Le Racing choisit la touche !
2e : Après un petit par-dessus de Segonds, Hamdaoui ne parvient pas à récupérer le cuir… Beale en profite, joue au pied dans la profondeur et est gêné. Rien n’est signalé. Taofifenua est à la course et c’est une faute de main commise par Naivalu ! Mêlée à 5 mètres pour le Racing.
1ère : Premier ballon cafouillé par les Racingmen, qui ne contrôlent pas le cuir ! Ballon rendu aux Stadistes, qui reculent dans un premier temps, avant de lancer une première attaque avec les avants. 
Les deux équipes se mettent en place… Et le coup d’envoi de la rencontre est donné à l’instant par les Parisiens. C’est parti pour ces phases finales !!

Les joueurs sortent à l’instant du couloir de la
Paris-La Défense Arena et font leur apparition sur la pelouse, plongée dans le noir. 

Le Racing arbore son
traditionnel maillot ciel et blanc tandis que le Stade Français évolue en rose
ce vendredi.

La rencontre du soir
sera arbitrée par Thomas Charabas
.
Ses assistants seront Messieurs Poite et Chazal, tandis que Monsieur Briquet-Campin
sera en charge de la vidéo ce vendredi.

Et après avoir passé en revue les titulaires, jetons ensemble un œil aux
remplaçants des deux équipes pour cette rencontre, avec la présence de Zebo
côté Racing et celle de Kremer, de retour de blessure, pour le Stade Français…

Remplaçants du Racing :

16 Le Guen, 17 Kolingar, 18 Ryan, 19 Lauret, 20 Le Garrec,
21 Trinh-Duc, 22 Zebo, 23 Oz.

Remplaçants du Stade Français :

16 Da Silva, 17 M. Alo-Emile, 18 Kremer, 19 Godener, 20 Coville,
21 Arrate, 22 De Giovanni, 23 Melikidze.

Pour tenter de créer
la sensation et rallier les demi-finales, le Stade Français se présente avec
une belle équipe malgré les nombreuses absences. En première ligne, Kakovin,
Latu et Alo-Emile sont alignés d’entrée. La deuxième ligne est elle composée de
Gabrillagues et Azagoh, impressionnant depuis plusieurs semaines. En troisième
ligne, Burban tient bien sa place aux côtés de Matera et Macalou. A la
charnière, Hall et Segonds sont de nouveau associés, tandis que Danty et Waisea
occupent le centre. Sur l’aile gauche, on retrouvera Adrien Lapègue en
l’absence de Veainu, sacrifié pour respecter le quota de JIFFs. Sur l’autre
aile, Naivalu est lui bien présent. Hamdaoui prend place à l’arrière.

Le XV de Paris : Hamdaoui
– Naivalu, Waisea, Danty, Lapègue – (o) Segonds, (m) Hall – Matera, Macalou,
Burban – Azagoh, Gabrillagues – P. Alo-Emile (cap.), Latu, Kakovin.

Malgré les
blessures, le Racing se présente face au Stade Français avec un XV de départ
quasi-type. En première ligne, Ben Arous et Gomes Sa sont alignés aux côtés de Baubigny.
La deuxième ligne est composée de Le Roux et Bird. Le polyvalent Boris Palu est
aligné en troisième ligne et accompagne Diallo et Tanga. A la charnière, Machenaud
et Russell sont titulaires. Sur les ailes, les virevoltants Taofifenua et
Thomas sont titularisés, tandis que Gaël Fickou fait face à son ancien club et
est associé à Vakatawa au centre. Beale prend lui place à l’arrière.

Le XV du Racing :
Beale – Thomas, Vakatawa, Fickou, Taofifenua – (o) Russell, (m, cap.) Machenaud
– Diallo, Tanga, Palu – Bird, Le Roux – Gomes Sa, Baubigny, Ben Arous.

La dernière confrontation entre les deux équipes
remonte au 1er mai dernier. Opposées lors de la 21ème journée de championnat, les
deux équipes s’étaient quittées sur une victoire parisienne à l’Arena (35-29). Bien
lancés en première période, les joueurs du Stade Français réalisaient une
entame parfaite avec notamment un essai de Danty (31e) et points enquillés au
pied par Segonds. Mais un essai juste avant la pause de Ryan (37e) relançait
les Ciel et Blanc au meilleur des moments (19-7 à la pause). Profitant d’un
carton infligé à Veainu (42e), le Racing revenait d’entrée grâce à Thomas
(45e). Iribaren accentuait la pression sur les visiteurs avec un essai en fin
de match (74e), mais Burban remettait immédiatement les siens dans le droit
chemin en marquant en force et en coin (75e). Dans une fin de match étouffante,
Thomas s’offrait un doublé (78e). Un essai cependant insuffisant pour renverser
le Stade Français, finalement vainqueur 35-29. 

Le Racing 92 et le Stade Français sont deux des équipes les
plus en forme du championnat. Les Ciel et Blanc ont décroché quatre succès lors
de leurs cinq derniers matches, avec une dernière défaite remontant au 1er mai
dernier face… au Stade Français (29-35). De son côté, le Stade Français reste
sur cinq victoires sur ses cinq derniers matches. Les Parisiens restent
d’ailleurs sur six succès consécutifs, avec une dernière défaite remontant au
27 mars dernier, face à Clermont (27-34).

Du côté des statistiques, le Racing s’était classé 8ème au
classement des points décrochés à domicile (42pts), tandis que le Stade
Français se déplaçait plutôt mal, mais s’est, depuis, bien rattrapé avec une belle fin de saison. Les Stadistes se classent septièmes à l’extérieur (23pts).

De son côté, le Stade Français s’est hissé en phases
finales en tant qu’équipe surprise. Le club parisien, qualifié à l’issue de
l’ultime journée et d’un court succès à Bayonne (9-6), n’a plus disputé de
phases finales depuis la saison 2014-2015, à l’issue de laquelle les Stadistes
avaient été sacrés champions. Cette saison, les Parisiens ont dû enchaîner six
victoires consécutives pour aller chercher leur place dans le Top 6. Une saison
semée d’embuches, racontée par Arnaud Coudry

Privé de titre depuis 2016, le Racing 92 se sait attendu ce
vendredi dans le derby face au Stade Français. Les Ciel et Blanc ont affiché
leur ambition tout au long de la saison et se présentent parmi les grands
favoris pour le titre. Une ambition confirmée par Laurent Travers en conférence
de presse, comme rapporté par David Reyrat
.

Tous deux qualifiés pour les phases finales, le Racing 92 (78pts)
et le Stade Français (70pts) ont respectivement terminé la saison aux troisième et sixième places du championnat. A l’issue de ce barrage, le vainqueur
affrontera le Stade Rochelais pour une place en finale du championnat.

Bonsoir à tous et bienvenue sur lefigaro.fr. Au programme ce vendredi
le premier match de barrages du Top 14. Ensemble, nous allons suivre le derby
entre le Racing 92 et Stade Français à l’Arena. Racing-Stade Français, coup d’envoi programmé à 20h45 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *