Tops/Flops Danemark-Belgique : les Danois ont joué à 12, Denayer perd des points

SPORT

L’euphorie danoise, l’entrée sublime de De Bruyne et le raté de Denayer… Retrouvez les Tops et les Flops de ce match entre le Danemark et la Belgique (1-2).

Tops

Le Danemark, un surplus d’âme
Complètement amorphes face aux Finlandais samedi dernier après le malaise cardiaque de Christian Eriksen, les Danois et leur état d’esprit étaient au centre des interrogations. Allaient-ils craquer ? La réponse est non. Devant leur public de Copenhague, les locaux ont complètement asphyxié les Belges pendant les 20 premières minutes. Comme transportés, ils ouvraient le score très rapidement en profitant d’une bourde de Denayer. Poulsen croisait parfaitement sa frappe pour donner l’avantage aux seins (1-0, 2e). Ils sont redescendus sur Terre en seconde période avec l’entrée de Kévin De Bruyne et ont finalement dû s’incliner, ce qui n’enlève rien à leur prestation. Tous les joueurs danois auraient pu rentrer dans les Tops, mais il a fallu faire des choix.

Kévin De Bruyne, l’entrée salvatrice
Son entrée a complètement renversé ce match. Dominée et sans idée, la Belgique a dû attendre Kévin De Bruyne pour enfin se mettre au niveau de l’évènement. Roberto Martinez décidait de lancer son maître à jouer dès le retour des vestiaires à la place de Mertens, assez peu en vue ce jeudi à Copenhague. En dix minutes, le milieu de Manchester City permettait à Thorgan Hazard d’égaliser après une magnifique feinte qui envoyait deux défenseurs dans le vent (55e, 1-1). Il donnait ensuite un avantage décisif en concluant d’une superbe frappe du gauche un mouvement collectif des Diables (71e, 1-2).

Simon Kjær, véritable capitaine
Héros samedi dernier en initiant les premiers gestes de secours à Christian Eriksen, le défenseur du Milan AC a été impérial ce jeudi. Comme le reste de son équipe, il a été excellent et grisé par le contexte de cette rencontre. Simon Kjær a parfaitement dirigé sa défense, sur laquelle les Belges ont buté en permanence en première période. Au retour des vestiaires, il a souffert de l’entrée de Kévin De Bruyne mais a continué de livrer une performance de haut niveau malgré les deux buts encaissés.

Flops

Jason Denayer, une erreur qui fait tâche
Son match a été gâché en moins de deux minutes de jeu. Jason Denayer, titularisé en défense centrale à la place de Boyata, est le grand fautif sur l’ouverture du score danoise. Pas vraiment sous pression, le joueur de l’OL rendait le ballon à Hojbjerg, dans l’axe à 25 mètres des buts de Courtois. Le milieu de Tottenham servait ensuite Poulsen qui transformait cette offrande. «Le meilleur défenseur de Ligue 1», selon son agent n’a pas vraiment prouvé cette affirmation à Copenhague. Il n’a sûrement pas marqué de points face à Boyata…

Youri Tielemans, trop timide
À l’image de son équipe, le joueur de Leicester a été dominé techniquement et physiquement en première période. Tielemans a eu beaucoup de mal à exister au milieu du terrain où la paire danoise Delaney-Hojbjerg a fait régner l’ordre. Pas forcément aidé par un Dendoncker tout aussi dépassé, l’ancien Monégasque n’a pas eu le rayonnement qu’on lui connaît et n’a jamais su organiser son équipe. Les Diables Rouges ont longtemps joué latéralement et vers l’arrière, sûrement sonnés par l’ouverture du score prématurée des Danois et leur euphorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *