Tops/Flops Pays de Galles-Suisse : Moore forte tête, Bale pas à la fête

SPORT

Les héros inattendus Moore et Embolo qui contrastent avec les absences des stars Bale et Shaqiri… Retrouvez les tops/flops du match entre le Pays de Galles et la Suisse (1-1).

Tops

Embolo, si proche de se muer en héros
L’homme fort de la Nati. Assez effacé en première période, l’avant-centre de Mönchengladbach a récompensé la domination de son équipe au retour des vestiaires en plaçant un coup de tête imparable sur corner (49e). Son sixième but en sélection, après un corner qu’il avait lui-même obtenu, suite à une percée supersonique qu’il a réédité quelques minutes plus tard, en servant Kevin Mbabu qui n’a pas eu la même réussite (52e). Au four et au moulin, comme sur ce retour en défense avant quelques crampes (59e), le natif de Yaoundé (Cameroun) est passé proche du doublé sur une frappe enroulée (65e). Il aurait pu être encore plus décisif en signant la passe décisive pour Mario Gavranovic, finalement signalé hors-jeu (85e), et sans la parade de Danny Ward sur sa tête dans les arrêts de jeu (90e).

Moore s’est entêté
L’un des deux héros gallois du match a connu un match singulier. Le longiligne attaquant de Cardiff (1,95 m) a fait parler sa taille d’entrée sur ce coup de casque sorti de la lucarne par Yann Sommer (15e) avant de s’arrêter quelques minutes suite à un choc tête contre tête avec Mbabu (16e). Revenu avec un bandage au front, Moore a disparu des débats jusqu’au retour des vestiaires, où il aurait pu disparaître plus durablement suite à un coup de coude sur Michael Schär (46e). Averti, c’est bien lui qui s’est mué en sauveur des Dragons grâce à un coup de tête parfait à une vingtaine de minutes du terme (74e).

Ward s’accroche à son statut de gardien numéro 1
Déjà très en vue contre l’équipe de France en match de préparation (0-3), Danny Ward a de nouveau étalé toute sa classe dans les buts gallois. Sollicité sur une «Majder» de Schär (20e), il a surtout bénéficié de l’imprécision suisse (seul tir cadré en 11 tentatives) en première période avant d’être impuissant sur la tête d’Embolo (49e), qu’il avait pourtant mis en échec quelques secondes plus tôt. Serein dans les airs et prompt à sortir de ses six mètres, le gardien remplaçant de Leicester a sauvé les siens sur un nouveau coup de tête d’Embolo (90e). Il donne ainsi raison au sélectionneur Paul Page de le titulariser à la place de l’ancien titulaire Wayne Hennessey.

Flops

Rendez-vous manqué pour Bale et Shaqiri
Attendus comme les facteurs X de leur équipe respective, Gareth Bale et Xherdan Shaqiri auront eu toutes les peines du monde à exister durant la rencontre. Dans une position de meneur de jeu, le Suisse Shaqiri a beaucoup proposé en alternant entre les lignes et côté droit (30 ballons joués) mais sans créer la différence, en péchant notamment dans la vitesse d’exécution, comme lorsqu’il tarde à servir Mbabu en contre (28e). Il a finalement été le premier joueur du match remplacé (66e). De son côté, Bale est apparu un peu perdu dans une attaque où il a été éclipsé par la mobylette Dan James et le buteur Moore. Passé à gauche à la sortie du premier cité, le capitaine gallois s’est retrouvé en excellente position avant d’être contré in-extremis (89e).

Ramsey invisible
Attendu comme l’autre tête d’affiche du pays de Galles, l’ancien joueur d’Arsenal a été guère en vue au milieu de terrain. Rarement dans le bon tempo, celui qui n’a pas joué du mois de mai avec la Juventus a manqué de fraîcheur, en témoigne cette contre-attaque tuée dans l’œuf faute d’avoir poursuivi son effort (36e). Juste dans ses transmissions (89% de passes réussies), il a néanmoins pris peu de risques dans ses orientations, avant d’être remplacés dans les arrêts de jeu.

Seferovic, symbole de l’inefficacité suisse
Si la Suisse est rentrée à la pause avec un score nul et vierge, Haris Seferovic en est l’une des raisons. Souvent en bonne position, l’attaquant de Benfica n’est jamais parvenu à régler la mire le long d’une première période où il était pourtant l’attaquant le plus en vue. Après une tête impuissante (22e), il a failli ouvrir le score magistralement après s’être retourné avant de chercher la lucarne opposée (26e). Mais c’est surtout peu avant la pause que Seferovic a péché dans le dernier geste, avec deux frappes hors cadre (41e , 45e) dont la dernière à une dizaine de mètres du but. Effacé en seconde période, il a été remplacé par Gavranovic, buteur sur son premier ballon avant d’être signalé hors-jeu (85e). De quoi entamer une réflexion du côté du sélectionneur Vladimir Petkovic ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *