Tunisie : Les ingénieurs du secteur public décident de poursuivre leur grève

societe Tunisie




Manifestation des ingénieurs, le 29 mars 2021.

Après la réunion qu’il a tenue hier, dimanche 30 mai 2021, le conseil national extraordinaire de l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT) a décidé de poursuivre la grève ouverte des ingénieurs du secteur public.

Le conseil a par ailleurs tenu le gouvernement pour responsable de toutes les conséquences qui résulteront de cette grève, tout en faisant porter au président de la république, Kaïs Saïed, et à celui du parlement, Rached Ghannouchi, la responsabilité de la détérioration de la situation dans le service public, résultant de la prolongation de la grève.

L’OIT a, dans ce contexte, appelé les 3 présidences à intervenir d’urgence pour résoudre le dossier des ingénieurs, et ce, «dans l’intérêt national», invitant notamment Kaïs Saïed à l’évoquer auprès du conseil de sécurité nationale.

Les ingénieurs ont, d’un autre côté, décidé de soutenir l’équipe juridique qui s’occupe de leur dossier et d’accélérer le rythme du recours à la justice, notamment en déposant des plaintes contre «tous ceux qui ont harcelé les ingénieurs».

Le conseil national extraordinaire de l’OIT a, sur un autre plan, annoncé aussi la création d’un fonds de soutien et de résistance pour aider les ingénieurs ayant subi des prélèvements avec des avances. Il a aussi déterminé les mouvements de lutte et d’escalade à venir qui seront annoncés dans un communiqué ultérieur.

C. B. Y.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *